A partir du lundi 11 mai, le Conseil départemental relancera progressivement les chantiers dont il a la maîtrise d’ouvrage, qui étaient suspendus depuis le 16 mars dernier pour des raisons sanitaires liées à l’épidémie du Covid-19.
Ainsi, 3 chantiers de collèges vont reprendre dès la levée du confinement : la construction du collège d’Escalquens (18 M€), la reconstruction hors site du collège de L’Isle-en –Dodon (12 M€) et l’extension du collège de Noé (4 M€). Les livraisons de ces trois établissements, initialement prévues en septembre 2020, seront reportées au début d’année 2021.
Les élèves de 6ème qui devaient intégrer le collège d’Escalquens en septembre 2020 seront scolarisés au lycée Pierre-Paul Riquet de Saint-Orens de Gameville dans l’attente de l’ouverture de leur nouvel établissement.

Les autres chantiers de collèges et de bâtiments départementaux reprendront progressivement.

Par ailleurs, 2 chantiers de voirie vont pouvoir redémarrer : la déviation de la RD 630 à Bessières (12 M€) et la déviation de Saint-Lys (10 M€).

Enfin, le déploiement de la fibre optique en Haute-Garonne, porté par le Conseil départemental via Haute-Garonne numérique et assuré par son délégataire Fibre 31, qui a ralenti pendant la période de confinement, a repris.
Pleinement conscient du fort impact économique de la suspension des chantiers pour le secteur du BTP, le Conseil départemental a engagé un dialogue avec les Fédérations professionnelles du bâtiment et des travaux publics pour garantir un redémarrage sécurisé de l’activité, mais également avec les autres maîtres d’ouvrage publics, afin de définir un cadre commun pour évaluer et répartir les incidences financières de la situation actuelle.
Dès le début de cette crise sanitaire, le Conseil départemental s’est engagé aux côtés des entreprises du BTP et notamment de ses prestataires de marchés publics. En effet, le Département a accordé une avance pouvant aller jusqu’à 60 %, pour les marchés n’ayant pas fait l’objet d’un premier paiement ainsi que pour les futurs marchés publics de travaux à attribuer en 2020, ce qui représente un montant de 10 M€.
“La crise sanitaire du Covid-19, d’une ampleur inédite, entraine dans son sillon une crise économique et sociale, dont les conséquences seront très graves y compris pour notre territoire. Le Conseil départemental est pleinement mobilisé pour soutenir les acteurs économiques haut-garonnais dans la reprise de l’activité et s’engage à maintenir autant que possible les investissements programmés dans ce contexte incertain” déclare Georges Méric.