Geoffroy Bouigue, président d’Equit’ en Comminges Pyrénées, organisateur de circuits équestres, propriétaire d’un gîte, grand défenseur du consommer local et amoureux du Comminges, livre pour Petite République ce qu’il a mis en place pour soutenir les soignants de l’hôpital de Saint Gaudens.

« Au début de l’annonce du confinement comme tout un chacun, j’ai compris que le Sud-ouest était peu touché par la venue de la vague covid-19 en Comminges.  J’ai souhaité, à mon niveau, utiliser mon réseau de pros sur le territoire afin de soutenir les soignants de l’hôpital de Saint Gaudens.

Logement et repas gratuits

J’ai informé la direction de l’hôpital que Roxane, ma compagne et moi-même,  avions possibilité de mettre notre logement B&B situé à St Gaudens gratuitement. Pour aller au bout de la démarche, j’ai contacté un ami restaurateur  Loic Aynes du restaurant HO FAME à St Martory, qui m’a proposé de faire les repas du soir, gratuitement, à la demande.

Quand Nicolas Saboulard, un autre ami, a appris notre initiative, il m’a proposé de faire la livraison des repas si besoin.

Les producteurs sur le pont.

Suite à notre “mini” initiative, j’ai pris la décision de faire une vidéo sur Facebook afin de solliciter l’aide de producteurs pour aider notre ami restaurateur à confectionner des repas avec une partie de leurs productions, ainsi que nos élus pour qu’ils puissent nous permettre de circuler plus facilement et apporter leurs soutiens dans ce projet.

L’impact de la vidéo a été une grande surprise : 207 partages pour plus de 2.500 vues.  39 producteurs des cinq territoires commingeois de Haute Garonne et des Hautes Pyrénées, ont répondu présent pour soutenir l’initiative.  Dix-sept commingeois-es m’ont contacté pour nous aider en participant simplement. Pour exemple certains ont proposé de confectionner des crêpes, des gâteaux, mais aussi une aide au transport, etc.

Carole Delga dans l’aventure.

En revanche pour les élus locaux sollicités, aucun retour à ce jour. J’aurais préféré un Non franc, la politesse est le devoir d’un élu me semble-t-il, et répondre aux sollicitations de leurs administrés aussi. Seul Carole Delga par sa secrétaire de cabinet a répondu à notre sollicitation.

Aujourd’hui  ce que je retiens c’est que la vague du Covid-19 semble peu probable en Comminges. Par contre, grâce à plusieurs petites, moyennes ou grandes initiatives d’administrés commingeois situés aux quatre coins du territoire, le Comminges possède un socle solide pour faire face au Covid-19.

Je vois là une preuve de plus par l’action et l’engagement des administrés commingeois qui démontrent l’intérêt d’un Comminges UNIQUE.

La question que je me pose, à quand un territoire unifié pour faire face aux enjeux économiques et sociaux de demain. »