Le confinement mis en place afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19 est un terreau propice aux violences conjugales. Aussi, en complément des dispositifs existants, Etienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, a décidé de la création de points d’accueil dédiés dans des centres commerciaux du département, dont l’accès est compatible avec les mesures du confinement.

La multiplication des points d’alerte et de contact avec les victimes, dans le respect des règles sanitaires, doit permettre de limiter les situations de violences non déclarées. Il s’agit d’une priorité absolue pour le gouvernement.

Des points d’accueil éphémères sont ainsi installés à partir du 29 avril au sein des centres commerciaux de Carrefour et Leclerc et de nouveaux points de contacts sont déployés en zone rurale. L’accueil est réalisé par des gendarmes formés aux violences intrafamiliales et auront lieu dans les centres commerciaux suivants :

  • Leclerc Saint-Orens, jeudis 30 avril et 7 mai de 14h30 à 17h30,
  • Carrefour de Portet-sur-Garonne, jeudis 30 avril et 7 mai de 14h30 à 17h30.

Ces permanences viennent s’ajouter à celles tenues par l’association d’aide aux victimes « France Victimes 31» dans les centres commerciaux suivants :

  • Carrefour Labège, les vendredis et samedis de 9h à 19h,
  • Carrefour Purpan, les mardis et vendredi de 9h à 19h,
  • Carrefour Tournefeuille, du lundi au vendredi de 9h à 13h.

A partir de ces points d’accueil temporaires, les femmes victimes de violences conjugales sont écoutées, orientées et accompagnées, si besoin, dans leur mise en sécurité.
Ces points d’alerte innovants viennent compléter les dispositifs existants.
Retrouvez les infos ici : http://www.haute-garonne.gouv.fr/Actualites/Confinement-et-femmes-victimes-de-violences
et ici http://www.haute-garonne.gouv.fr/content/download/33488/219899/file/20200303_CP+violences+faites+aux+femmes.pdf).