Après Paris, Bordeaux et Lyon, c’est à Toulouse que Little Worker a choisi de poser ses valises.

L’entreprise de conception-rénovation d’intérieur déploie son mix digital et physique à destination des primo-accédants qui constituent l’essentiel de sa clientèle. Une offre particulièrement adaptée à la capitale occitane connue pour son grand dynamisme.

Yann Guillot à la tête de Little Worker Toulouse :

Yann Guillot, directeur de l’agence toulousaine, a pris ses fonctions le 16 mars dernier dans le contexte inédit du confinement contre le Covid-19.

Pour autant, cette situation particulière n’affecte en rien les débuts de l’antenne : «Little Worker est une entreprise digitalisée.

«  A ce stade à Toulouse, nous traitons les demandes de devis via notre CRM. Nous sommes encore bien en amont du chantier de rénovation! Nous réalisons les visites techniques par visio-conférence afin de préciser les devis et débutons ensuite l’étude technique qui est, elle-aussi, entièrement dématérialisée», indique Yann Guillot.

C’est cette approche digitale, relativement nouvelle dans le monde du bâtiment, qui a séduit le nouveau directeur.

Diplômé de l’ICAM Toulouse, Yann Guillot a travaillé pendant 10 ans chez EGIS, groupe d’ingénierie spécialisé dans l’aménagement et l’exploitation d’infrastructures urbaines.

En charge de la maîtrise d’œuvre, il a coordonné l’ensemble des corps d’état, de la conception du projet à sa construction, jusqu’à l’optimisation de sa maintenance.

Un objectif de 1,5 millions d’euros de chiffres d’affaires à Toulouse :

«Avec Little Worker, je vais pouvoir me rapprocher du client et comprendre son ressenti direct» confie Yann Guillot.

Sa parfaite maîtrise du territoire est un atout précieux pour l’équipe qui cible trois types de projets :

-le cœur de ville historique dont les appartements dans l’ancien devraient concentrer une grande partie des demandes;

-le deuxième cercle de l’agglomération avec ses constructions des années 70;

-les villes périphériques aux pavillons résidentiels et aux maisons toulousaines typiques.

Installé dans le quartier Jean Jaurès, Little Worker vise à Toulouse un chiffre d’affaires de 1,5 millions d’euros pour cette première année. Ingénieurs travaux, commerciaux et architectes viendront rapidement renforcer l’équipe pour répondre à la forte demande locale: en effet, depuis le 1er janvier 2020 (bien avant l’ouverture officielle de l’antenne!) plus de 100 demandes de devis ont déjà été réceptionnées.

Little Worker :

Fondée en 2016 par Aurélien Bros et Nicolas Bletterer, anciens ingénieurs de Vinci, Little Worker accompagne de A à Z les projets de rénovation intérieure des particuliers en combinant la maîtrise du BTP à la puissance du digital. Tiers de confiance, l’équipe sélectionne rigoureusement ses artisans partenaires et assure le suivi des chantiers pour lesquels elle porte la garantie décennale. En 2020, Little Worker a procédé à sa deuxième levée de fond, d’un montant de 1 million d’euros.