La course aux masques est lancée  dans toutes les régions et l’entreprise CNI de Landorthe  n’est pas en reste! Les demandes affluent de partout. Il est vrai que cette précieuse protection au vu de ses propriétés attire et tout le monde veut en être muni au moment du déconfinement. L’homologation de ce produit qui a subi les contrôles de la Direction Générale des Armées ( catégorie 1) , marquage CE est plutôt rassurant pour le consommateur. Ce “produit ” CNI est d’une technicité avancée aussi bien sur le plan du matériau que sur le plan de la protection des projections de particules virales. C’est rassurant pour le public!

Le siège de CNI est une véritable formilière… Les couturières s’activent, la production s’intensifie. Des gestes de solidarité quasi quotidiens  apportent un peu de réconfort et “boostent” le moral des troupes. Pratiquement chaque jour, des Landorthais apportent un gâteau partagé entre ces travailleuses de l’ombre. D’autres proposent leurs services pour effectuer quelques livraisons de masques dans les environs sans oublier quelques ” missions” plus éloignées menées par Romain, Philippe, Michel…

Christine De Chabalier a apprécié au milieu de toute cette effervescence générée par une demande croissante, le soutien appuyé de la Région . Carole Delga s’est engagée à soutenir cette initiative commingeoise dans divers domaines sur lesquels nous reviendrons. Cet encouragement va permettre de bâtir un avenir avec des perspectives nouvelles. Christine est confortée dans cette volonté de pérenniser un modèle économique au vu des nombreuses demandes affluant d’un peu partout et même de l’étranger! Ses qualités techniques sont reconnues… On ne se contente pas de produire… Des essais suivis sont poussés dans différents laboratoires pour démontrer la protection de ces masques dans un service de virologie. Les acteurs économiques ont fait plus que se pencher sur ce type de masque. On réfléchit sur un modèle d’atelier pilote de développement et de production locale autour de cet atelier avec des couturières sous contrat. On entre dans une nouvelle dimension. Tout cela a été débattu au cours d’une réunion qui réunissait Mme la sous-préfète, la Direccte, Pôle Emploi, la Région, la Communauté Cœur et Côteaux du Comminges, la mairie de Landorthe, la CCI et Mr Mallet ( Arcométal).

A la recherche d’un local…

Un partenariat est déjà prêt avec cette société qui mettra à la disposition de CNI, un machine découpe laser polyvalente pour découper les masques et autres comme la confection de blouses qui est aussi envisagée.Un autre point important a été abordé. CNI est à la recherche d’un local atelier dans le Comminges pour travailler dans des meilleures conditions et pour une meilleure productivité. En coulisse en avance… Il faut faire vite chacun est conscient de l’enjeu car le déconfinement ne doit pas être synonyme d’exposition plus forte comme le souligne plusieurs élus mais la garantie de plus de sécurité.