Cette affaire avait fait grand bruit dans le Volvestre et plus précisément à Carbonne. Le 17 mars 2020, vers 20 heures, des détonations sont entendues dans la rue Lucien Cassagne. Coup de feu ou autres causes dans ce Carbonne déserté à cause du confinement lié au Covid-19 ? Gendarmes et pompiers se rendent sur place. Ils découvriront une scène invraisemblable que l’on ne voit généralement qu’à la télévision ou au cinéma. 13 véhicules sont en feu et les explosions proviennent des voitures qui déflagrent au fur et à mesure. Ce lourd bilan vient se rajouter à 5 autres véhicules qui avaient déjà été incendiés 1 mois auparavant dans le centre ville. La population sous le choc est apeurée et en colère.

Pendant que les pompiers éteignent les incendies, le dispositif important déployé par les gendarmes de la communauté de brigades de gendarmerie du Volvestre est à pied d’oeuvre. Un peu plus tard dans la soirée un suspect se trouvant sur les lieux sera interpellé et placé en garde à vue. De forts doutes pèsent à son encontre.

Cet homme de 46 ans, sans emploi, habite le Volvestre non loin de Carbonne. Il souffre de quelques problèmes psychologiques selon nos sources. Il semble que pendant son audition l’intéressé s’est montré peu loquasse. Il reconnaitra les faits sans donner de réelles explications. Aucun produit accélérant ne sera retrouvé. La manière d’opérer était toujours la même toutefois. Le feu partait du dessous des calandres avant. Comment et avec quoi ? Le mystère demeure.

Une condamnation à de la prison ferme qui soulage les victimes

A l’issue de sa garde à vue, l’auteur présumé des faits a été présenté au Procureur de la République à Toulouse. Passé en comparution immédiate, l’auteur présumé écopera de la prison ferme avec mandat de dépôt immédiat.  Il devra se soumettre à diverses obligations. Il couchera ce soir en prison.

Nous avons contacté la gendarmerie de Carbonne. L’ensemble des gendarmes de la communauté de brigades du Volvestre espèrent que grâce à cette interpellation et cette condamnation à de la prison ferme, la population de Carbonne sera rassurée et que le calme reviendra dans la commune et dans le Volvestre. La priorité est maintenant le respect des mesures de confinement suite à l’épidémie du Covid-19 même si cet exemple montre que le reste du travail continue toujours et encore.

Bernard Bros maire de Carbonne :

« Nous sommes soulagés que l’auteur responsable de ces incendies de voiture soit sous les verrous et que le calme et la sérénité reviennent dans Carbonne. On ne peut que féliciter les gendarmes enquêteurs de la communauté de brigades du gendarmerie du Volvestre pour la promptitude et l’excellence de leur travail mais également la Justice qui a su répondre avec rapidité et efficacité. »

Denis Turrel président de la communauté de communes

« Je suis satisfait de cette condamnation forte de la Justice qui devrait ramener le calme sur Carbonne et le Volvestre et permettre à la population de retrouver la quiétude. Les élus pourront maintenant travailler hors urgence sur les problèmes liés à la sécurité. Nous pouvons maintenant nous concentrer sur l’épidémie du Covid-19 et les mesures de confinement indispensable »