Une équipe pour gagner dans le bourbier.

Au pied du mur, les Saint-Gaudinois auront fort à faire, dimanche, s’ils veulent sortir victorieux du derby duel qui va les opposer dimanche à 15 heures  sur leur pelouse détrempée du Stade Jules Ribet au Toulouse Olympique. Certes, les Toulousains ne montrent pas cette année des figures d’épouvantails. Derniers du championnat, largués au classement, ils peinent à garder la tête assez haute pour rester hors de l’eau. Faute d’effectif suffisant, les Broncos ont demandé la semaine dernière un report de match pour s’épargner un déplacement à Saint-Estève. Mais dimanche, ils seront bien là, renforcés par des joueurs du championship. Le pilier Justin Sangaré, le seconde ligne Pierre Jean Lima, le demi Tony Maurel sont pressentis sur la feuille de match. Il est fort à parier qu’ils viendront décidés à sauver leur honneur face à des Commingeois toujours en recherche de confiance.

Les hommes du Julien Gérin n’auront pas à rougir. Ils joueront bien évidemment la victoire pour continuer à aller de l’avant, aller vers le haut, asseoir leur jeu naissant et gagner pour se mettre en confiance. On sent le team capable de battre n’importe qu’elle autre équipe tant que les joueurs restent eux-mêmes capables de le croire pendant la totalité des 80 minutes. Saint-Gaudens pointe à la 8ème place du championnat. La 6ème place tant convoitée est à neuf points. Battre Toulouse, puis Villeneuve, puis Palau (match en retard) replacerait les Ours à la hauteur mathématique de leurs initiales ambitions.

« Après une petite coupure, nous nous  projetons autant sur nos trois prochains matchs de championnat que dans les quarts de finale de coupe qui nous attendent le 22 mars face à Palau. Dimanche, contre Toulouse, cela ne va pas être facile, prévient l’entraîneur Julien Gérin. Les Broncos seront bien renforcés et les conditions météorologiques, la boue, la pluie annoncée, vont niveler le jeu des deux équipes. » Pour se sortir du bourbier, Julien pourra compter sur le retour de Jack Wilshere et peut-être bien sur celui du miraculé Benjamin Vizcay revenu d’une belle blessure.

Composition annoncée : 1 Valentin Chanet, 2. Kuni Minga, 3. Théo Delage, 4. Sylvain Masuaute, 5. Julian Sorel, 6. Maxime Stefani, 7. Valentin Dumas, 8. Cédric Sentenac, 9. Aleec Bush, 10. Dylan Puke, 11. Cyril Moliner (cap), 12. Arthur Anger, 13. Alex Capparos, 14. Jack Wilshere, 15. Quentin Quemener, 16. Benjamin Vizcay et 17. Guillaume Montsarrat.