34ème édition des dix kilomètres et du semi marathon de Blagnac, l’épreuve a une nouvelle fois remporté dimanche un vif succès rassemblant bien avant l’heure donné du départ le quota des 3000 coureurs autorisés par la préfecture. Première course hors stade au calendrier, l’événement  toujours très populaire et magnifiquement organisé a regroupé d’une part le gratin des meilleurs athlètes locaux venus préparer différents respectifs objectifs et une masse impressionnante de coureurs du dimanche en quête de plaisir et d’endorphines. La fête a été superbe, même le soleil et la pluie s’y sont, à tour de rôle, donné rendez-vous.

Sur le 10 kilomètres, après avoir remporté le cross de Saint-Ferréol où il s’est avéré très impressionnant la semaine dernière, Orlan Ayaden s’est testé sur dix kilomètres. A 28 ans, le militaire parachutiste de Carcassonne s’est aligné pour la première fois de sa vie sur une course sur route de cette distance. Inutile de dire que le jeune homme s’est montré convaincant : 31’54 pour un tel baptême, c’est plutôt encourageant et cela laisse présager un bel avenir dans la discipline. Ses suiveurs, Simon Prady et Sébastien Marmonteil n’ont rien pu faire contre son accélération à mi course. Résignés, ils sont tous les deux heureux de partager avec lui les deux autres marches du podium. La féminine Cécile Kempf, partie seule en tête, n’a jamais rien vu de la concurrence qui était lancée à ses trousses. L’Albigeoise gagne sans réelle adversité. Sa première dauphine, la triathlète Mylène Da Costa seconde de la course améliore de presque deux minutes son chrono personnel.

Sur le semi, pour les coureurs régionaux avides ont vite été résignés. Les dés étaient pipés. La présence des deux Kenyans Isaac Kipton Kuech et Shadrack Rorirkypyecon les a laissés faire bataille pour l’honorable 3ème place. A mi course, Shadrack s’est résolu à un stop and go furtif pour refaire ses lacets défaits. Reprendre le train de course lui a sûrement été fatal pour disputer la victoire à son impressionnant compatriote. Installé à la 3ème place, attentif aux erreurs de ses deux adversaires, Clément Anglada a du se contenter d’une place d’observateur privilégiée et de la 3ème place tant convoitée par une horde acharnée de Foxéen et Satuciens. Mathilde Sagnes vainc. Première féminine, la Montalbanaise devance Hanna Kumlin de plus d’une minute.