Communiqué :

Mardi 25 février, au Salon International de l’Agriculture, l’ensemble des acteurs de la filière “Agneau des Pyrénées”, ont été accueillis sur le stand de l’Irqualim (Institut Régional de la Qualité Alimentaire d’Occitanie) pour une réunion de travail. Le 28 janvier dernier, la filière a obtenu la validation nationale de l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) pour l’IGP “Agneau des Pyrénées” et l’instruction finale sera menée par la Direction générale de l’agriculture à la Commission européenne, après la levée des réserves fin avril.

L’ensemble des acteurs*, représentant le massif pyrénéen, étaient présents pour porter d’une même voix ce projet déposé il y a 11 ans et qui a retrouvé un second souffle ces deux dernières années, grâce au soutien du Conseil départemental de la Haute-Garonne, et à l’alliance forte des ODG (Organisme de Défense et de Gestion) autour d’une IGP commune à toute la chaîne pyrénéenne.

Cette démarche répond aux besoins des éleveurs de montagne et du piémont pyrénéen en valorisant leurs troupeaux, leur engagement et leur savoir-faire au quotidien. Elle promeut plus largement l’agropastoralisme sur tout le massif.

“Tous les acteurs de la filière portent activement cette nouvelle et dernière étape européenne, dans l’espoir de fêter la victoire collective au SIA 2021, sur le stand du Département de la Haute-Garonne”, s’est réjoui Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne.

* Les collectivités avec les Conseils départementaux des Hautes-Pyrénées, de la Nouvelle-Aquitaine et de la Haute-Garonne, les financeurs avec le Commissariat de Massif des Pyrénées, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’INAO et les ODG comme Aerovla et la COPYC, les Coopératives Arterris, Lur Berri et Axuria, les Syndicats professionnels Ossau-Iraty et Coram, et le député européen Eric Andrieu.
Photo : Réunion de la filière “Agneau des Pyrénées” pour l’obtention IGP (de gauche à droite) : Gilbert Hébrard, conseiller départemental de la Haute-Garonne, Eric Andrieu, eurodéputé, Bernard Bagnéris, conseiller départemental de la Haute-Garonne et Jean-François Layrisse, président de la COPYC (crédit CD31)