Communiqué de presse :

La Section de Toulouse de la Ligue des droits de l’homme n’a pu que constater avec surprise, lors de divers rassemblements organisés les 29 janvier et 5 février derniers, que la place Saint-Étienne, face à la Préfecture de Haute-Garonne et de Midi-Pyrénées, se trouvait interdite d’accès par d’importants dispositifs policiers. Ces rassemblements totalement pacifiques, regroupaient un nombre limité de personnes, rendant cette décision d’interdiction d’accès totalement illégitime.

Il s’agit là de mesures de nature à restreindre une fois de plus le droit de manifester, liberté constitutionnellement garantie et reconnue comme une liberté fondamentale élémentaire dans toute démocratie.

La Ligue des droits de l’Homme se montrera extrêmement vigilante lors des prochains rassemblements et se réserve d’ores et déjà le droit d’exercer toute voix de droit contre toute décision d’interdiction d’accès à ce lieu important de la vie démocratique toulousaine que constitue la place de la Préfecture.

http://ldh-midi-pyrenees.org

https://twitter.com/LDHtoulouse

https://facebook.com/LigueDesDroitsDeLHommeToulouse