L’aérodrome de Toulouse-Francazal a été déclaré à la commission européenne comme point de passage frontalier aérien français.

« Je me réjouis de cette décision, précise Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne. Elle marque une étape importante, notamment dans le développement de l’activité de maintenance aéronautique sur Francazal et conforte l’attachement de Toulouse à la filière aéronautique. »

Ce point de passage frontalier (PPF) est ouvert à partir du 14 février 2020, du lundi au vendredi de 10h30 à 11h30 et de 14h30 à 16h30.

Les contrôles relatifs au franchissement des frontières extérieures sont effectués par la direction interdépartementale de la police aux frontières de Toulouse.