C’est sous un soleil radieux que, ce dimanche 2 février au matin, André Mandement a inauguré son local de campagne à l’entrée nord de Muret.

Parmi les personnes venues l’accompagner pour ce moment fort des élections, on pouvait retrouver les partenaires du mandat précédent (Parti Socialiste, Parti Communiste, Parti Radical de Gauche, Génération-s) mais aussi des acteurs de la vie culturelle, associative.

La prise de parole fut musclée et rude, « compte tenu des arguments inexacts et politiciens des listes opposantes », selon ses dires. La critique des promesses de ces listes, jugées irréalistes ou carrément irréalisables, a été directe. Il n’a d’ailleurs pas mis de gants pour décrédibiliser “celles et ceux qui avaient trahi !”

L’annonce fut aussi faite que la nouvelle équipe sera constituée d’anciens mais aussi de très nombreux nouveaux voulant s’impliquer dans la gestion de la cité, dans une démarche de rassemblement, au-delà des schémas politiques des anciens temps.

Au moment du discours, il restait 43 jours avant le premier tour ! Et selon les propos du candidat, il n’y aura pas de cadeaux.