Mardi 28 janvier à Paris, la filière de l’Agneau des Pyrénées a obtenu la validation nationale de l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) pour l’IGP “Agneau des Pyrénées” (communiqué).

Depuis 2008, les éleveurs de la filière de l’Agneau des Pyrénées se sont engagés dans une démarche pour l’obtention du signe officiel de qualité “IGP” (Indication géographique protégée).
C’est donc un succès pour ce dossier d’IGP, porté par la filière de l’Agneau des Pyrénées (Commission Ovine des Pyrénées Centrales) et le Conseil départemental de la Haute-Garonne qui s’est toujours positionné comme un soutien fort de la filière ovine haut-garonnaise dans cette procédure auprès de l’INAO.

Cette IGP comprend d’une part, l’Agneau de lait des Pyrénées élevé dans les Pyrénées-Atlantiques, qui a obtenu ce label en 2012, et d’autre part, l’Agneau “lourd” issu de races à viandes dit “Agneau des Pyrénées”.

Depuis 20 ans, le Département de la Haute-Garonne soutient les éleveurs ovins haut-garonnais et participe à de nombreuses opérations de promotion et de valorisation de l’Agneau des Pyrénées. Par ailleurs, la collectivité apporte un accompagnement technique et financier aux exploitations, via notamment son conseiller agro-environnement dédié à la filière ovine.

Cette étape de validation nationale par l’INAO va maintenant permettre l’instruction finale au Parlement européen. Le Conseil Départemental de la Haute Garonne, avec l’ensemble des partenaires sera présent au prochain Salon International de l’Agriculture à Paris. Une rencontre est d’ores et déjà programmée avec les services d’instruction de Bruxelles pour obtenir rapidement la validation européenne.

“Je me félicite de cette avancée décisive pour l’IGP “Agneau des Pyrénées” qui vient couronner le travail et l’engagement de toute la filière ovine et de la COPYC, notamment de son président Jean-François Layrisse, qui a oeuvré avec constance pour atteindre cet  objectif. Nous espérons bien sûr que la prochaine et dernière étape de validation européenne sera rapide et favorable. Le Conseil départemental, fortement engagé auprès des agriculteurs haut-garonnais, continuera de valoriser et d’accompagner les filières d’excellence telles que l’Agneau des Pyrénées. Ces savoir-faire participent au maintien de l’emploi local, favorisent le tourisme par l’entretien des espaces et des paysages, préservent la biodiversité et font la richesse de notre patrimoine gastronomique”, déclare Georges Méric.