On peut avoir la tête tournée vers le ciel et garder un esprit curieux pour les enjeux de la terre et de l’eau. C’est dans cet esprit que le CIVAM Occitanie avait proposé aux élèves ingénieurs de l’Ecole nationale de l’aviation civile (ENAC) de Toulouse une journée d’immersion dans l’environnement de la Garonne. Accompagnés de Sabine Delcourt, animatrice du CIVAM, les jeunes ont ainsi bénéficié d’une sortie éducative et ludique à la Maison Garonne de Cazères puis au bord du fleuve à Gensac-sur-Garonne.

Le matin, les élèves ont bénéficié des nombreux supports pédagogiques de ce magnifique bâtiment dédié au fleuve, enrichis des commentaires d’Eugénia Lopez sur l’histoire du fleuve autour la batellerie, ses aménagements hydroélectriques et sa biodiversité remarquable avec le saumon atlantique et la roselière Natura 2000.

L’après-midi ensoleillé était propice aux travaux pratiques, avec le Syndicat Mixte Garonne Aussonnelle Louge Touch. Il s’agit de la nouvelle structure compétente en gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI) sur la Garonne de Boussens à Mauzac ainsi que sur ses affluents rive gauche (hors agglomérations toulousaines et muretaines). C’est Paul Simon (mis à disposition par le SMEAG) qui a présenté un exemple concret de restauration hydromorphologique avec la recharge du lit en galets. A l’aide de planches de détermination simplifiées et de loupes binoculaires, les novices ont mis en application un protocole de mesure basé sur des indicateurs biologiques afin d’évaluer la qualité globale du fleuve. Une façon concrète de comprendre l’importance des galets pour la biodiversité, la qualité des eaux et la dynamique fluviale.

« Une expérience innovante qui nous a fait découvrir, par la pratique, les enjeux environnementaux de la Garonne » soulignaient les élèves. En somme, une journée d’initiation bien remplie qui aura fait décoller la conscience environnementale de ces futurs ingénieurs de l’aviation.