Un troisième Comité local d’aide aux victimes (CLAV) s’est réuni dernièrement sous la présidence d’Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, et de Dominique Alzeari, procureur de la République.

À cette occasion, un bilan de la lutte contre les violences faites aux femmes dans le département a été dressé. Dans la poursuite du Grenelle lancé en septembre 2019, les services de l’État sont pleinement mobilisés sur ce sujet avec les associations. Le préfet et le procureur ont engagé les acteurs à rester investis sur les axes d’efforts restant à explorer.

Depuis le début du Grenelle en septembre 2019, le CLAV a été réuni à deux reprises, sous la présidence du préfet et du procureur de la République. Lors de ce troisième CLAV, un point a été fait sur les groupes thématiques placés sous le pilotage de la Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité (DDDFE) pour travailler sur des priorités, comme notamment la facilitation du dépôt de plainte dans les services hospitaliers, ou encore l’hébergement des femmes victimes de violences conjugales, mais aussi l’hébergement et l’éloignement des auteurs.

Nous avons contacté l’association muretaine « Du Côté Des Femmes » qui nous a confirmé sa présence au sein de ce comité. Reconnue donc comme seule structure d’assistance aux femmes pour le muretain, « DCDF » va poursuivre, en plus de l’accueil et de l’écoute, les rencontres avec les enfants victimes et apporter des arguments sur le « plan national des 1000 places d’accueil » que l’Etat veut mettre en place. Mais ce nombre, pour la métropole et les outremers, risque d’être rapidement insuffisant, au vu des besoins recensés !