Les enseignants du collège ont décidé majoritairement de se mobiliser localement pour poursuivre la lutte contre la réforme des retraites.  Au-delà des journées nationales, comme d’autres établissements de l’académie, ils se mobilisent et s’expriment :

“On nous ment :

Les retraites ne sont pas en danger.  Sans réforme, le COR (conseil d’orientation des retraites) prévoit un régime équilibré en 2030.

Les points baisseront les pensions : N’importe quel gouvernement pourra geler le point retraite en passant une ordonnance alors que personne ne peut vous enlever un trimestre cotisé.

Ce système n’est ni égalitaire, ni universel.  Qui peut imaginer un maçon de 64 ans, une caissière de 65 ans, un pompier de 66 ans , ou une infirmière ou un professeur de 67 ans, réaliser correctement son travail?

Tout le monde est concerné :

Les femmes : leurs pensions vont encore baisser puisqu’elles ont des salaires inférieurs et des carrières fractionnées

. Comment gagner des points si l’on gagne moins ?
Les actifs ayant connu des périodes de chômage : mêmes causes, mêmes effets…

Les enfants : nous savons désormais qu’ils travailleront au-delà de 67 ans (générations 2000s) ou 68 ans (générations 2010s).

Et enfin les enseignants : nous sommes parmi les plus mal payés d’Europe. Nos missions se multiplient, entrainant une désaffection grandissante du métier.

Contre des baisses de pensions allant de 500 à 900 euros, on nous promet une vague augmentation de 40 euros par mois que le Conseil d’Etat a déjà retoquée.

Décisions fortes: 

N’étant pas entendus, nous avons décidé de nous recentrer sur nos seules missions obligatoires : l’enseignement au service des élèves.

Pour cela, nous avons voté : la pratique des conseils de classe silencieux.  Le travail de synthèse étant effectué en amont, seuls les professeurs principaux assureront l’analyse du bulletin. Ils fourniront des réponses aux représentants des élèves et des parents.
Egalement le refus du brevet blanc : il n’est pas obligatoire, nous ne proposerons donc pas de sujet.
Enfin, la démission des enseignants élus au Conseil d’Administration.

Nous souhaitons envoyer un message clair par une motion qui remontera au rectorat et donc au Ministère.