La liste « Longages notre village », menée par Jean-Michel Dallard, tenait une réunion publique  en fin de semaine dernière.

Une salle bien garnie:

A noter la présence  de nombreuses personnalités parmi un public d’environ 150 à 200 personnes.

Parmi elles, Patrick Massarutto, maire sortant,  Denis Turrel, président de la Communauté des communes du Volvestre.

Chose peu courante,  la présence du candidat de la liste adverse : serait-il venu à la pêche aux idées ?

Après la présentation de ses colistiers, Jean-Michel Dallard propose une « Charte en 20 points ». C’est une liste précise d’actions que l’équipe s’engage à remplir durant son mandat.

Quelques propositions découlant de la Charte :

Parmi ces propositions retenons que l’équipe souhaite faire de Longages un village éco-exemplaire.

Du point de vue de l’action sociale, il est prévu plusieurs points visant à lutter contre tous les types d’exclusion.

Au niveau des forces et faiblesses de l’économie de la commune, la situation de l’emploi, des solutions sont proposées  par l’équipe.  Par exemple, la création d’une base de loisirs et une salle polyvalente.

Elle préconise aussi un travail en commun avec le tissu économique et associatif communal pour aider à l’emploi local et accompagner le développement du centre bourg.

Cette charte est une ébauche du programme porté par l’équipe « Longages notre village ».

 Au jeu des Questions-Réponses:

Lors de la séance des questions/réponses, il est demandé à la tête de liste : « Comment ferez vous pour être maire et en même temps directeur de supermarché? »

La réponse fut claire : ” Je tiens à dire que je sais très bien à quoi je m’engage.  Adjoint au maire, je suis déjà présent à la mairie presque tous les jours.

 Gérer une commune cela ne peut se faire tout seul. De ce fait, je suis heureux de pouvoir compter sur cette équipe et ses compétences pour m’accompagner”.

Conclusion de Jean-Michel Dallard :

Jean-Michel Dallard nous confiait : «  Nous avons établi cette liste dans un esprit d’ouverture et sans partis pris. Me présenter à  cette élection à Longages aujourd’hui, ce n’est pas pour moi un tremplin politique. 

Je ne cours ni après les indemnités ni après la reconnaissance.  Ce que je souhaite avec cette équipe et ce projet participatif, c’est faire de Longages un village éco-exemplaire où il fait bon vivre et dont  les Longagiens soient fiers   ».