Gilles Fourties, maire, présentait ses vœux à la population venue en nombre ce samedi 18 janvier. Il annonce en préambule sa candidature aux prochaines municipales, ce après un mi-mandat effectué.

Élections obligent, le maire indique que « je ne suis pas en mesure de vous communiquer la situation financière de la commune, suite à une note de l’AMF (Association des maires de France), tout comme ne seront évoqués que les projets validés par le conseil municipal. »

L’état civil :

Trois naissances : Gabriel Bouigues – Malone Mandret Maurico et Mia Peruga. Trois décès : Jean Doucède- Christian Froechly et Jean Batmale.

La sécurité :

Il évoque longuement les problèmes de sécurité et d’incivilités sur la commune en citant une phrase de Saint-Exupéry : « pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. »

L’année 2019 aurait vu une hausse significative de faits de petites délinquances et d’actes mal intentionnés. Et de les citer : l’agression de la première adjointe à la Chapelle Saint Jean, où il est interdit de circuler avec des véhicules à moteur en dehors des voies goudronnées, ce depuis juillet 2018. Des effractions aux salles des fêtes de Ponlat et de Taillebourg, des panneaux de signalisation tagués, des cambriolages, des carreaux cassés, etc.

Il salue l’action des deux gardes particuliers engagés et réfléchira, s’il est élu, avec le nouveau conseil municipal à l’installation de caméras, notamment au niveau du centre de tri sélectif.

La vitesse excessive est également un sujet. Radar pédagogique et ralentisseurs sont installés, tant à Ponlat qu’à Taillebourg.

Les travaux réalisés :

La mise en conformité de l’école communale, en termes de sécurité mais aussi d’accessibilité et le nouvel espace de récréation, des travaux à la cantine et au dortoir. Des travaux également aux abords des deux églises, au cimetière avec notamment la création d’un espace cinéraire.

Des travaux de voirie également, du remplacement de l’éclairage public.

Deux projets qui tenaient à cœur au maire ont été réalisés : la reconstruction du pont Saint-Orens et la remise en eau de la Garonnette. « J’en suis fier. »

Parmi les autres travaux, l’aménagement de la route de Boulogne en gravats de couleurs. Il précise également que la commune n’utilise plus de désherbants.

La commune en 2030 :

« Voilà le défi qui attendra la nouvelle municipalité. » Prochainement la commune sera soumise au PLUI « Plan local d’urbanisme intracommunautaire qui allègera la loi ALLUR : plus de surface minimum pour construire. Cinq certificats d’urbanisme et trois permis de construire ont été délivrés route de Franquevielle et cinq sur la commune.

Les remerciements :

Au personnel et aux enseignants, aux employés communaux et aux associations. Sans oublier son équipe au conseil municipal et des particuliers pour le fleurissement du village (Claude Camps), et Alain De Zan pour une réalisation de signalétique.

Il remercie aussi tous les institutionnels pour leur aide.

Le Foyer rural :

Michelle Ménard fait l’historique du foyer rural qui fête cette année ses trente ans d’existence.

Tout le monde s’est ensuite retrouvé autour d’un apéritif dînatoire préparé par le traiteur Pepit Oo du Cuing.