Le dernier conseil communautaire de l’année civile n’aura pas été des plus calmes.

En effet, suite au dépôt sur table des délibérations relatives au tarif de l’eau, la maire de Saiguède, Catherine Cambefort, a laissé exploser son mécontentement : Elle parle de provocation de la part du président ! Elle informe l’assemblée qu’elle a saisi la députée de son secteur afin de faire appliquer les décisions du tribunal administratif, chose non envisagée par les résolutions qui n’ont donc pas pu être analysées en amont.

  • Thierry Suaud, 1° vice-président et maire de Portet sur Garonne, demande à ne pas déroger à la règle des 5 jours (pour communiquer les délibérations aux élu-e-s).
  • Françoise Siméon, 4° vice-présidente, annonce clairement qu’elle ne participera pas au vote pour les mêmes raisons.

Après avoir tergiversé, le président annonce le report de cette délibération au 7 janvier, seule date que les délégués portésiens ne voulaient pas puisque c’est leur soirée des vœux. Ambiance !

Le second accrochage a eu lieu lors de la toute première délibération, ou les détails étaient consultables en ligne. Jean-Claude Garaud, maire de Villate, a expliqué que ces éléments représentant quelques fois des dizaines de pages devaient être envoyés au format papier car sinon cela revenait à faire payer aux communes, ayant souvent des budgets restreints, l’impression des documents.

Devant la fronde qu’il sentait monter, le président a annoncé que celles et ceux qui voudraient recevoir la version papier n’auraient dorénavant qu’à le faire savoir pour envoi. Ambiance !

Enfin, le calme relatif revint et les délibérations s’égrenèrent au fil de l’ordre du jour. Mis à part la vente d’un terrain de 4220 m² à la société Baronchelli pour un bâtiment de services et d’un autre pour créer le village artisanal, tous deux dans la zone « Porte des Pyrénées », la nouveauté fut l’annonce que la passerelle métallique sur l’Ariège, entre Pinsaguel et Lacroix-Falgarde, allait être réhabilitée dans le cadre du développement des pistes cyclables avec une participation de l’agglo d’un montant de 47 500€ dans un premier temps.

Mais nous revenons en détail sur l’histoire de cette passerelle dans un autre article. Il est disponible en suivant le lien : La passerelle de Lacroix-Falgarde sera réhabilitée