Malgré l’avis de tempête, la nuit noire, la pluie et le vent, de très nombreux mélomanes avaient bravé les intempéries pour venir écouter le Saxback Ensemble dans cette magnifique cathédrale de Rieux Volvestre, comble pour l’occasion.

Comme le dit justement cette expression du XVIII ème siècle, les absents ont toujours tort. Si ce talentueux groupe musical qui s’est produit dans les salles les plus illustres dans nombre points de France et du monde est venu à Rieux Volvestre, cela ne tient pas du hasard. L’un de ses membres fondateurs, Paul Lamarque est en effet l’enfant du pays qui a été élevé dans la plus pure tradition occitane, au son des tambourinaires de la compagnie des archers du Papogay dont il était membre. Très tôt il a du quitter « lou pays » pour aller au delà des frontières en quête de sa passion la musique et devenir un concertiste de très haut niveau et bourré de talent.

Saxback Ensemble c’est un ensemble musical très atypique qui ose tout et qui transpire le talent à travers les pores de la passion. Ce groupe de six trentenaires jouent du saxophone, de la clarinette, du tuba, de l’euphonium, du saxhorn…et n’hésitent pas à mélanger les genres grâce à des adaptations et orchestrations talentueuses. Ils ont la pétillance de leur jeunesse et jouent de leurs instruments avec leurs cœurs mais aussi avec leurs corps comme des acteurs qui interprètent une pièce de théâtre. De l’émotion, de l’espièglerie, de l’humour parfois mais l’on ressent avec force cette connivence et cette fraternité qui les unit dans leur Art. On en oublie même l’immense travail qui se cache derrière cette grande aisance leur permettant également d’interpréter 6 morceaux sans aucune partition : une vraie performance

Le public ne s’y est pas trompé en accordant à Saxbach Ensemble une standing ovation et une salve d’applaudissements qui n’arrivait pas à se rompre pour éviter le clap de fin et ce silence assourdissant qui va avec. Comment accepter de rompre un tel charme et une telle beauté !

Après avoir gouter aux oreillettes et au vin blanc dans la plus pure tradition de la ville cité du Volvestre, chacun s’en est allé bravant la tempête mais le cœur chargé d’émotions et de nostalgie. Des notes de musique qui jouaient dans nos têtes et des visages d’artistes qui nous apparaissaient souriant, dans la plénitude de ce bonheur de jouer et de partager la passion du Beau et du Vrai. Un grand moment sans aucun doute qui restera dans la mémoire collective de la Ville cité. C’est vrai les absents ont toujours tort…