C’est par une lettre adressée le 14 décembre à chaque Martraise et Martrais, que Loïc Gojard, actuel maire de la cité artiste, a souhaité faire part de sa décision de se présenter en tant que tête de liste pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020 : « Avec l’équipe municipale Martres Ensemble, nous souhaitons continuer le travail dynamique initié dès 2008 grâce à la confiance que vous nous avez accordée. Fidélité, dévouement, bienveillance et intérêt général sont des valeurs qui guident notre action au quotidien et qui la guideront au service du développement économique, social, culturel et associatif de notre beau village ».

Pour rappel, Loïc Gojard a été élu maire de Martres-Tolosane le 19 mai 2018, après la démission de Gilbert Tarraube, une décision de l’équipe municipale Martres Ensemble. Dans son courrier adressé à ses administrés, Loïc Gojard est revenu sur les réalisations qui ont marqué les six dernières années : la rénovation du Grand Presbytère, de la rue Saint-Roch, des salles associatives du Matet, de la restauration du clocher, du soutien renouvelé aux association, aux commerçants et aux artisans d’art, de l’engagement dans la rénovation de l’éclairage public et de l’abandon de l’utilisation des pesticides dans les espaces publics.

Durant son prochain mandat, le maire souhaite poursuivre les actions engagées : « La construction de l’espace culturel Angonia et l’aménagement de la place du Général de Gaulle et du futur jardin public Jean Courtade ; la réhabilitation de la Grange Ninon en salle associative ; la réfection de la rue du Pagès, la finalisation des travaux d’éclairage public pour une moindre consommation d’énergie… il s’agira également d’initier et réaliser de nouveaux projets tout en s’attachant à améliorer notre cadre de vie et nos services publics… »

A quelques jours de Noël, Loïc Gojard a donc donné le top départ de sa campagne annonçant de futures rencontres avec les Martrais pour échanger sur le bilan de l’équipe municipale et les projets à venir : « Je crois en la concertation, l’intelligence collective et la sérénité pour bien vivre ensemble et pour que notre cité artiste continue d’être attractive et vivante… ».

Courrier aux martrais-e-s