Le défilé dans les rue de Saint-Gaudens comprenait 1100 manifestants selon la Police et environ 1400 selon les Syndicats.

Toujours est-il que nous avons une convergence de tous les syndicats puisque la CFDT occupait toute sa place dans la manifestation.

La CGT comptait le plus de manifestants (voir revendications jointes) CGT, les membres de Solidaires SUD Rail étaient très actifs (voir tract) SOLIDAIRES SUD RAIL et même les enseignants, très remontés, exprimaient clairement leur sentiment de rejet du projet gouvernemental (voir revendications jointes) SNUipp-FSU Enseignants. Les gilets jaunes étaient également présents.

Dans l’ensemble les slogans restent les mêmes : “ne lâchons rien”.

Toutefois, depuis les révélations concernant “l’affaire DELEVOYE“, les esprit semblent bien plus déterminés dans une lutte jusqu’au-boutiste. Les manifestants, éclairés par les liens existants entre le Haut-Commissaire démissionnaire et les assurances privées, comprennent bien que la réforme n’a d”intérêt que pour le système bancaireLes progrès de la réforme annoncés par le gouvernement ne sont qu’un leurre dialectique pour mieux tromper les Français. Nous observons une évolution dans les slogans, “résistance“, qui nous nous rappelle les luttes de classes du siècle dernier.

Une réunion intersyndicale doit se tenir ce soir (mardi 18 décembre ) pour définir les modalités d’une nouvelle manifestation programmée à Saint-Gaudens pour le jeudi 19 décembre à 14h00.