C’est lundi matin 16 décembre, lors d’une conférence de presse, qu’Eric Miquel annonçait sa candidature pour les municipales. Il était entouré de trois de ses adjoints : Philippe Brillaud, Martine Tarrissan et Maryse Dumoulin.

« Cela fait plusieurs mois qu’avec le groupe, on se posait la question de savoir si on repartait pour un nouveau mandat ou pas », lâche le maire. « Ce n’était pas si simple que cela. Douze ans de mandat, de gestion, sans compter les sept années à la Communauté de Communes. La fatigue en ce qui me concerne et l’usure se faisaient sentir. C’est un choix important. » Elles, ils sont quatorze de la liste actuelle, y compris le maire, à repartir.

Le bilan :

Maison de retraite :

« La maison de retraite du Mont Royal est bien en place et rend sur le territoire des services importants.

Base de loisirs :

La base de loisirs avec de nombreuses améliorations depuis sa création. En 2019, des prestataires sont venus compléter l’offre.

Maison de santé :

La Maison de santé qui était nécessaire suite au désengagement des médecins des zones rurales. En février prochain, un nouveau médecin élargira l’offre médicale. En permanence dans cette structure, trois médecins et six à huit internes. Ce sont vingt-cinq professionnels qui travaillent à l’intérieur de la Maison.

Un service a été mis en place la semaine dernière : c’est le suivi d’enfants des écoles au niveau de la motricité, l’orthophonie, la psychologie. Jusqu’à  aujourd’hui, ces enfants étaient emmenés trois fois par semaine à l’ITEP de Saint Ignan.

Une autre réflexion a été menée entre le collège et la maison de santé. Des réunions de groupes pour des enfants « à problèmes », seront organisées.

Le service PASS pour les personnes en grande difficulté. En janvier, deux fois par semaine, se tiendra une permanence psychiatrique.

Une discussion est en cours actuellement avec l’hôpital de Lannemezan pour avoir chaque semaine des consultations de spécialistes, tel un ophtalmo ou autre.

La Région Occitanie a validé le 13 de ce mois une subvention pour la mise en place de la  radiologie et de la télémédecine. Ce sera opérationnel  courant 2020.

Hôtel :

Il a pris beaucoup de retard. Nous étions partis sur une hôtellerie classique mais la Région, dans le cadre de Passtourism a souhaité plus  de qualité. Le projet a donc été revu avec une partie qui sera genre auberge de jeunesse nouvelle formule, une partie appart-hôtel et une partie hôtel classique. La capacité totale sera de 70 personnes. Ce sont des outils pour l’avenir. A noter qu’une convention a été passée avec  le CFA pour l’hébergement des apprentis.

Carte blanche :

Nous sommes les premiers en Haute-Garonne à avoir pu bénéficier de la carte blanche, initiée par le Conseil départemental, ce pour relancer le centre-bourg.

Le projet de brocante, métiers d’art et antiquités devrait voir le jour courant 2020. Les études de faisabilité sont en cours de terminaison. Nous avons contacté plusieurs propriétaires de magasins fermés, nombreux sont ceux qui ont répondu favorablement.

Des associations locales participent à ce projet : les commerçants, l’ADAM et l’Association des voitures anciennes du Mont Royal.

La décision :

Voilà ce que nous avons lancé courant de ce mandat. Certains projets sont donc toujours en cours, et nous ne pouvons pas les laisser. Ce sont des années de travail. Il est important d’aller au bout des projets. Nous réalisons ce que nous avions annoncé. Il y a encore de belles choses à faire pour la commune.

Pour moi, ce sera mon dernier mandat. Dans les jours qui viennent, nous organiserons des réunions de quartier. Nous rencontrerons également des personnes qui se sont proposées pour compléter la liste. »

Dans un prochain article, nous reviendrons sur les écoles, l’insécurité, le bâti et sur la place de la communauté de communes.