En fin d’après-midi, mardi 26 novembre, la médiathèque du village accueillait trois écrivains du cru. Patrick Lefebvre, maire de la commune nous confiait : « Pour un village de 545 habitants, trois écrivain dans la commune, cela représente un incroyable pourcentage. Tout d’abord bizarre, cela procure quand même un grand plaisir qui, me semble-t-il, donne une certaine notoriété à notre petit bourg ».

Nous avons tour à tour questionné les auteurs.

Nadine Lamaison qui êtes-vous?

“Je suis née en 1947. J’ai été enseignante, chroniqueuse, formatrice en relations humaines et assistante metteur en scène. L’écriture, à laquelle je me consacre désormais, a été le fil rouge de mes différentes activités”. Elle a publié divers ouvrages dont un manuel de comportement pour hommes d’affaires, un roman (Les Yeux de Pierre) et écrit des textes qui ont été portés à la scène. Elle vit à saint Julien depuis 20 ans.Elle dédicace ce soir son roman « Des moments possibles », né des angoisses de l’auteure, ce roman bouleversant met en exergue la tourmente des émotions et des sentiments, et les dissèque avec une subtile acuité. Dans ce texte d’une rare sincérité, les personnages sont marqués du sceau de la souffrance mais aussi de la lucidité.

Dominique Choulant:Je suis un romancier biographe, installé au village depuis 4 ans et demi. J’ai débuté l’écriture dans les années 1990“. Homme passionné par les grandes figures du cinéma français, il a publié notamment : « Brigitte Bardot Moi je joue » chez Flamarion, « Bardot pour toujours » aux éditions Lanore, « Marion Cotillard » Chez Max Milo.D’autres ouvrage sur Isabelle Adjani ou encore Marine Carol.

Camille El Mohri, est au tout début de cette profession d’auteure (Elle a débutée il y a 8 mois). Elle présentait son premier livre pour enfants « Papa est militaire » . Native de Saint Julien, elle est revenu au pays voila un an et demi, rénover et habiter la maison familiale.  “L’écriture m’est venue après la naissance de mon second enfant. Mon ainée est devenue l’héroïne du livre“. « Manel » raconte des anecdotes de sa vie. Elle et son propre éditeur.

Le verre de l’amitié était servi pour clore cette rencontre très sympathique.