Le Centre Hospitalier Comminges Pyrénées de Saint-Gaudens dispose d’un service Oncologie qui traite les maladies du cancer par la chimiothérapie. Christine GIRIER-DIEBOLT, directrice de l’établissement, rentre d’un séminaire traitant du rôle préventif de l’hôpital dans le traitement des maladies. C’est dans ce cadre qu’avec le concours d’associations Commingeoises, elle a mis en place au sein de l’hôpital une structure d’activités physiques adaptées (APA) avec une équipe d’accompagnement. Aujourd’hui il s’agit pour elle et son équipe de tirer un premier bilan des APA après un an de fonctionnement.

L’activité est animée par Karine ZAMUNER, éducatrice sportive diplômée, ayant suivi une formation spécifique en oncologie, rémunérée par les dons associatifs. Le suivi médical et administratif est assuré par Fanny DAURE cadre du pôle gériatrie, Célia COSTAMAGNA, cadre hôpital de jour, Dominique DALLIER infirmière oncologie hôpital de jour. Le financement est assuré majoritairement par l’association ST GO ROSE présidée par Franck DAURE. En effet cette association reverse la moitié de ses recettes à l’hôpital de St-Gaudens pour mener à bien les activités physiques adaptées en matière de cancer. Enfin la maison de retraite AURELIA fournit le local ce qui enchante les pensionnaires de l’établissement.

L’APA est née en 2018 avec 9 patients volontaires. L’activité se déroule le lundi matin par une séance d’accueil d’une ½ heure suivi d’1 heure de cours. Le travail porte sur l’équilibre, la souplesse et différentes activités physiques conformes aux certificats médicaux délivrés par un médecin cancérologue. Cette année l’activité est reconduite et concerne 13 patients dont 5 déjà inscrits en 2018.

Tous les acteurs présents soulignent le caractère positif de cette démarche qui crée une dynamique de groupe ayant un impact sur le physique des patients comme sur leur bien être psychologique. Devant ce succès, il est envisagé de créer une deuxième séance hebdomadaire.

Enfin l’interactivité entre le monde associatif et l’Hôpital mérite d’être souligné. Les associations comme la ligue contre le cancer, la mobilisation des lycées, comme celle du Stade Saint-Gaudinois – Luchonnais, dont les rugby-men ont amené une bourriche de 600€, renforcent l’action principale de St GO ROSE. Ce monde associatif en partenariat avec la Mairie de Saint-Gaudens finance la totalité de cette activité hospitalière en dehors de tout argent public.

Christine GIRIER-DIEBOLT précise en conclusion que cette initiative commence à être connu et qu’elle reçoit de nombreuse demandes d’adhésion à la structure. Malheureusement ses moyens limités ne lui permettent d’accueillir que les patients soignés par l’Hôpital de Saint-Gaudens.