Le 11 octobre 2019 a été réuni le septième comité de l’eau de l’année pour faire le point sur la situation hydrologique.

Situation hydrologique actuelle : le tarissement des cours d’eau reprend progressivement,notamment en amont

Les pluies régulières du mois de septembre, la baisse progressive des besoins en irrigation et les températures plus fraîches ont permis de ralentir le tarissement des cours d’eau du département. Toutefois, les cumuls de précipitations sont restés relativement faibles et les grands cours d’eau affichaient fin septembre des débits en dessous des débits objectifs.

La semaine dernière, des passages pluvieux ont permis une remontée généralisée des débits au-dessus des seuils de gestion. Néanmoins, en l’absence de pluies réellement significatives depuis, le tarissement reprend progressivement et les débits en Garonne amont restent proches du seuil d’alerte. Les petits cours d’eau non réalimentés par des retenues et non dotés de stations de mesures sont en crise depuis le mois de juillet. Ils n’ont que très peu bénéficié des pluies et un plus grand nombre de ruisseaux sont en assec à ce jour.

Les petits cours d’eau non réalimentés et dotés de stations de mesures d’une taille plus importante reprennent leur tarissement également et ont ponctuellement affiché pour certains des débits inférieurs aux seuils de vigilance (exemple du Salat). Le bassin du Volp est en crise depuis le 06 septembre.

Sur les cours d’eau réalimentés, les retenues ont un remplissage encore satisfaisant pour la période (45 à 75 % pour la plupart) mais est nettement inférieur à celui de 2018 à la même période (généralement 20 % plus bas). Cependant, sur le système Neste la situation est de plus en plus tendue depuis la fin août. Les stocks des retenues de montagne sont faibles (inférieurs à 15%) car fortement sollicités en lien avec les faibles apports naturels du cours d’eau de la Neste.

Une situation hydrologique qui amène au maintien des restrictions et une vigilance particulière sur le système Neste

Les mesures de restrictions en vigueur prises par arrêtés préfectoraux sur le département sont les suivantes :

• le maintien d’une interdiction totale de prélèvement sur le Tescou non réalimenté, en cohérence avec les décisions prises par le préfet du Tarn, depuis le 08 juillet à 08h00;

• la poursuite des interdictions totales de prélèvements sur les petits cours d’eau non réalimentés par des retenues et non dotés de stations de mesures, depuis le 18 juillet 2019 à 08h00. Pour rappel, il s’agit des cours d’eau suivants, concernant globalement une vingtaine d’irrigants : Aïse,Courbet, Cédat, Grasse, Jade, Marès, Mouillonne, ruisseau de Bonnefont, ruisseau de la Galage, ruisseau de Pégo, ruisseau de Rieu-Tort, ruisseau des Pierres, ruisseau de la Serre et Sahugle ;

• le maintien de l’interdiction totale de prélèvement sur le bassin du Volp en vigueur depuis le 6 septembre à 08h00.

La situation actuelle sur le système Neste (remplissage des retenues faibles) a amené, en coordination avec les décisions prises par la préfète du Gers, à un durcissement des restrictions en place depuis le 13 septembre sur les rivières connectées au canal de la Neste et aux canaux dérivés : un arrêté d’interdiction totale de prélèvement est entré en vigueur le 08 octobre à 08h00.