Handball, Matthieu Baspeyras, le retour qui va faire mal.

Un retour qui va très vite faire beaucoup de bruit. Si le handball reste un jeu collectif et que l’esprit du joueur doit en premier lieu prendre acte de la cause, force est de constater que Matthieu Baspeyras est, individuellement, un poison à lui tout seul pour les équipes qui lui sont opposées. Déjà licencié au SGHB il y a trois et quatre ans, Matthieu a déjà apporté un précieux concours dans l’écriture des plus belles pages du club. Il a collaboré il y a quatre ans à l’accession de l’équipe saint-gaudinoise en championnat régional. Ajusteur monteur chez Airbus, le gamin a ensuite vu d’autres horizons géographiques. Aujourd’hui, à seulement 23 ans, il se confie : « Je suis resté deux ans sans jouer. Et puis, j’ai eu envie de revenir à Saint-Gaudens, de retrouver cette équipe, cet esprit, cette ambiance, des gars comme Nicolas, les deux Nicolas, Florentin, Florent, David, tous… Je me suis toujours bien senti à Saint-Gaudens, je suis revenu pour le plaisir, revoir tous les anciens. Le club a changé. L’équipe seniors dispose maintenant d’un entraîneur, Pascal Perpignan, qui sait de quoi il parle. Il va nous faire progresser dans notre jeu. Qu’importe si je fais la route depuis Toulouse tous les vendredis pour les entraînements et pour les matchs le week-end. J’en ai envie… » Matthieu Baspeyras est un joueur remarquable et remarqué. Pour son retour avec l’équipe 1 samedi en match amical, il s’est monté le meilleur buteur de la rencontre (six buts). La performance a fait sourire l’entraîneur puis l’intéressé qui, l’esprit blagueur, a ajouté : « Avec de la colle, j’en aurais mis bien plus. » Son retour dans l’équipe laisse à ses partenaires l’envie de prétendre. Le CHB compte cette année de très bons éléments, Pascal Perpignan peut espérer et caresser d’ambitieux objectifs sportifs.