Betchat dans l’ambiance du village des années 50

Betchat entre Salies et St-Lizier s’est extrait de l’actualité le temps d’une journée pour se replonger dans l’ambiance du village des années 50. La population a revêtu pour cette occasion les vêtements de l’époque. La mode est un marqueur du temps de ces années encore perceptible par les plus jeunes par les repères des photographies de famille, les vêtements rangés dans les malles du grenier. Sur la place des exposants de productions locales contribuait à l’atmosphère du marché. Un grand défilé de tracteurs, de motos, de voitures, et d’attelages de bœufs tirants des charrettes chargées de matériel agricole, ou de marchandises ont traversé la localité dans les deux sens, créant l’illusion de la circulation d’antan,  les odeurs de carburation comprises. Mêmes les uniformes des employés des PTT et du garde champêtre faisaient illusion. Les anciennes boutiques étaient ré-ouvertes pour l’occasion. Il pouvait se lire sur les visages des sourires complices. Un repas a réunit plus de trois cent personnes. Pour une première fois, ce fut un succès et l’on peut deviner que l’idée de renouveler l’opération est déjà présente aux esprits. Le plaisir partagé des habitants est manifeste et interpelle sur la question de la déprise rurale par ce besoin exprimé de lien communautaire dans ce type de manifestation. Alors que l’on peu entendre et voir sur les médias la nécessité urgente de redynamiser une véritable économie de proximité pour répondre au délitement des sociétés rurales, nous ne pouvons encore aujourd’hui que constater l’impact des décisions politiques de réduction des points de service publique. Par voie de conséquence, la fermeture de ces services contribue à la mort de nos villages, de nos petites villes. Les organisateurs remercient le grand nombre de bénévoles qui se sont investis avec beaucoup de coeur ainsi que tous les participants, merci aussi aux habitants de Betchat pour cette belle solidarité festive de ce samedi 21 septembre.

Mots-clés :

Articles en relation :

Une réponse

  1. Je confirme ce qu’a écrit Jocelyne. J’y étais avec mon association de voitures anciennes, les 3A de Montréjeau. L’ambiance était des plus conviviales, la bière dans les cafés rouverts pour l’occasion, excellente.
    Bravo aux organisateurs et à tous les bénévoles, c’est à dire tous les habitants du village.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :