« Je suis super content d’accueillir pour la cinquième année consécutive les Mirauds Volants. Cette année, il y a des nouveaux. Au club, nous aimons faire partager et faire découvrir. Lorsqu’on fait du planeur, contrairement à l’avion ou à l’ULM, on a besoin de l’autre, ne serait-ce que pour le remorquage, confie Sébastien Noré président de l’association Planeurs Pyrénées Comminges. »

Les membres des « Mirauds Volants », association créée il y a vingt ans dans la banlieue toulousaine et qui permet aux adultes malvoyants d’accéder au pilotage d’avions ou de planeurs, sont unanimes : « ici, au club, c’est une grande famille, nous sommes très bien accueillis ».

Ces cinq stagiaires  sont là pour découvrir ou se perfectionner dans le pilotage de planeur grâce à un système appelé « soundflyer », système sonore qui leur envoie les informations que le pilote voit avec ses yeux.

Ils viennent de Toulouse (Maïté, organisatrice et organisatrice de ce stage), de Houilles en région parisienne pour Isabelle, de Lyon pour Valérie, de Pau pour Jean-Claude et de Sèvres pour Bernard.

« C’est la première fois que je fais du planeur. La perception des ascendants est très difficile », affirme Bernard. « Je préfère quand même l’avion car on est autonome. »

Isabelle quant à elle, pratique l’ULM depuis dix ans et le préfère au planeur.

Pour Maïté, les sensations de vol en planeur sont exceptionnelles. Il y a un grand calme.

http://mirauds.volants.free.fr/   https://planeur-saintgaudens.fr/