La Marpa (Maison d’accueil et de résidence pour l’autonomie), du Cap Soulé dirigée par Martine Barrère, est un lieu ouvert sur le village et parfaitement intégrée à celui-ci.

« C’est la solution entre le rester chez soi et l’Ehpad », affirme la directrice. « Ici, les vingt résidents sont libres d’aller et venir, d’apporter leurs meubles. Ils sont libres de choisir leur mode de restauration. Ils peuvent en effet prendre leurs repas préparés à la résidence (19 sur 20), cuisiner eux-mêmes ou se faire livrer des plats préparés. La Marpa participe activement à la vie économique du village en se servant auprès des commerçants, tel le boucher, l’épicerie ou encore la coiffeuse. »

Lundi 24 juin était un jour particulier. Autour de Patrick Godichaud, président, Martine Barrère, directrice, les employées, les résidentes et résidents. Mais également Joël Aviragnet, député, Céline Laurenties, conseillère départementale, de nombreux élus du village, dont Alfred Mallet maire, et de ceux avoisinants, d’Anne-Marie Welzer, présidente des cheveux d’argent de Boulogne sur Gesse et membre du CA. Patricia Saget- Castex, présidente de la fédération nationale des Marpa avait elle aussi fait le déplacement. A signaler également la présence de Marie-Pierre Dufour, employée à la mairie de Gourdan-Polignan, village où il est question d’ouvrir une Marpa.

Comme chaque année au sein des Marpa, un appel à projets est lancé. La directrice décide de participer. Grâce à ses efforts, la structure saint-plancardaise obtient le 4e prix, soit un chèque de 8000€. Une subvention de 5000€ par la fondation JM Bruneau, fonctionnant sous l’égide de la Fondation de France s’ajoutait. Le projet global s’élevait à 31.800€. Des subventions de la MSA (2.500€), de la mairie (1.300€), un autofinancement de 10.000€ et une subvention en attente du Conseil Départemental de 4.000€, bouclaient le projet.

Mais de quel projet s’agissait-il ? Sur un espace d’environ 6000m², du mobilier spécifique pour l’activité physique des séniors est installé. Visiblement, les résidents sont ravis de ces installations. Installations qui seront ouvertes aux aînés du village,  quand ils le voudront, ils sont 162 à avoir plus de 65 ans.

Pour la présidente nationale de la Marpa, la priorité reste le bien être des personnes.

La cérémonie s’est terminée par un goûter fait de tartes maison.