Samedi 22 juin, la caserne de pompiers se remplit doucement de soldats du feu, de leurs familles, d’amis et d’élus.

Dans la cour, les véhicules rouges sont sagement alignés avant le départ rapide de l’un d’entre eux pour une intervention sur un feu.

Séraphin Francisco, chef de centre, attendra le retour de ses femmes et hommes pour lancer la cérémonie en l’honneur d’Eric Monge et Gilles Giangiobbe partant en vétérance.

 C’est Hervé Etcheverry, président de l’amicale, qui accueillait les participants. Il souligne pour les deux retraités, leur engagement respectif au sein de l’amicale et souhaite qu’ils continuent à œuvrer pour, notamment pour la distribution des calendriers

C’est à sa demande qu’Eric, entré en 1981 part après 37 ans et sept mois de service.

Quant à Gilles Giangiobbe, entré en 1979, il est viré comme le rappelle avec humour, le lieutenant-colonel Bertrand Beaudry, directeur départemental adjoint et responsable du groupement sud à Saint Gaudens. En effet, l’âge limite pour être sapeur-pompier volontaire est de 65 ans. « On perd deux meubles », ce que reprendront Philippe Brillaud adjoint à Montréjeau et Patrick Saulneron, maire de Gourdan Polignan.

Eric, médaille d’or en juillet 2011, adjoint au chef de centre depuis treize ans, accède au grade de capitaine.

Quant à Gilles,  il recevait la médaille d’or en 2008, la médaille d’argent pour service exceptionnel en 2017 et la grande croix en 2018. Il accède au grade de sergent.

Les intervenants reconnaissent en eux leur travail au service de la population, leur investissement sans faille. Séraphin Francisco est ému dans sa prise de parole et une fois de plus remercie les familles pour leur vécu des départs à toutes heures de leurs maris ou père, pour des interventions qui pouvaient être risquées.

 Charlène, la fille d’Eric prend la parole avec énormément d’émotion dans la voix et une petite larme. « Petite, je t’accompagnais à la caserne. Aujourd’hui, je suis fière de pouvoir continuer ton aventure ».

Enfin, leurs amis retraités depuis déjà quelques années avec à leur tête Rémy Lahore, leur offrent des présents.

Quant à Eliane, femme d’Eric et Ginette femme de Gilles, elles reçoivent un superbe bouquet de fleurs.

Après l’apéritif, la grande famille des pompiers partagera un bon repas.