Carbonne : 1 Miquel ( 27ème)

ELLES : 1 Tovar Molle ( 6ème)

Après le titre de champion acquis par l’équipe 2, c’est au tour de l’équipe 1 de monter sur la plus haute marche du podium et ponctuer ainsi une formidable année pour les ” vert et blanc”. Les données étaient simples avant le coup d’envoi. Avec un pont d’avance sur Carbonne avant l’ultime journée, l’ELLES se devait de réaliser au moins un match nul pour être championne. L’enjeu l’emporte souvent sur le jeu dans ce type de rencontre bien particulière mais les verts sans livrer un grand match vont savoir contenir leur adversaire, leurs émotions, leurs stress , et leur environnement proche (le 12ème homme de l’équipe) à savoir leurs supporters.

Un début presque parfait.

Grâce à un bon départ, l’Entente concrétise une action de but dès la 6ème minute par l’intermédiaire d’Antho qui marque de près. Otto après avoir débordé la défense locale rate la cible de fort peu ( 8ème) tout comme Del Rio ( 15ème). C’est le bon moment des visiteurs ( l’ELLES) qui malheureusement vont laisser Carbonne prendre plus d’initiatives. Les attaquants ne parviennent plus à s’approcher des buts de Bourass et Miquel va doucher l’ardeur des supporters de l’ELLES en marquant de près, lui aussi à la 27ème minute.

(1-1 ) au repos, c’est encore tout bon pour l’Entente et la 2ème période voit les défenses prendre largement le pas sur les attaques. Antho pour les verts ( 49ème) et Miquel ( 53ème) pour Carbonne se procurent bien une possibilité d’inquiéter les gardiens mais les verts sont décidés en dépit de la poussée locale à défendre chaque pouce de terrain. C’est une course contre la montre où le sang-froid doit primer.

Un final haletant… 

La fin de match est irrespirable dans les arrêts de jeu (7 mn) mais la délivrance est au bout du suspense. Les nombreux supporters de l’ELLES  ne sont pas sans voix et vont tenir leur rôle rappelant à leurs joueurs qu’ils peuvent compter sur eux. Ils sont venus soutenir une bande de copains qui a eu le mérite d’y croire jusqu’à la dernière minute.

La fête est belle.

Près 9 mois de lutte, d’espoir, de doute parfois, la patience a forgé le caractère de “la bande à Raph”. Vincent Combes, Julien Ferreira, Loïc Lacaze, Thibault Louge, Benjamin Ribet, Kevin St-Paul, Pierre Scotto, David Dutheil le capitaine,Cyril Ottonelli, Anthony Del Rio, Anthony Tovar Molle, Philippe Aries, Lionel Castex, Romain Perbost sans oublier tous ceux qui depuis le début de saison ont également apporté leur contribution encadrés par Raphael le coach  et Gérard, tous ont su être à la hauteur des ambitions qui se sont affirmées au fil des matches.

La fête a débuté dans des vestiaires trop petits pour la circonstance et s’est poursuivie jusqu’au bout de la nuit… Carbonne en adversaire valeureux est loin d’avoir démérité… Il fallait un vainqueur, le “vert” de l’espérance s’est transformé en réalité. Dans ce match qui s’est déroulé dans un bon esprit, l’esprit et le comportement de Karim Bourass le gardien de Carbonne  nous rappelle que le football n’est qu’un jeu et que le fair-play  n’est pas qu’un simple mot…