Rappelez-vous… Pâques 2012… l’église Notre Dame de l’Assomption de Cazères subissait un incendie sans précédent. Si la nef et le trésor avaient été épargnés, le feu avait ravagé la sacristie et gravement endommagé le chœur et la chapelle.

Après un chantier de plusieurs années, pour un montant d’environ 1,5 million d’euros comprenant la réhabilitation de l’orgue, l’église a réouvert ses portes au public en 2016. Le bâtiment presque entièrement réhabilité (sacristie, chapelle, toiture, chœur, vitraux, peintures intérieures etc.) se voit aujourd’hui récompensé par les “Rubans du Patrimoine”.

Depuis plus de 20 ans, la Fédération Française du Bâtiment, la Fondation du patrimoine, l’Association des maires et des présidents d’intercommunalités, rejoints par la Caisse d’Epargne en 2014, organisent le concours « les Rubans du Patrimoine ». Ce concours récompense chaque année les initiatives locales de communes et intercommunalités en faveur de l’amélioration du cadre de vie, par la restauration et la valorisation de leur patrimoine bâti. Elles contribuent ainsi au maintien et à la création d’emplois. Toutes les communes lauréates reçoivent un diplôme et un trophée à apposer sur le bâtiment rénové, remis lors d’une cérémonie organisée par les partenaires en présence des médias.

Le jury national présidé par Gilles de Laage, président du Groupement Français des Entreprises de Restauration des Monuments Historiques, a retenu 108 dossiers éligibles parmi lesquels figure l’église de Cazères. Ce vendredi 17 mai, Michel Oliva et ses conseillers municipaux se sont donc rassemblés dans l’église Notre Dame de l’Assomption de Cazères pour recevoir cette belle récompense. Les prix des Rubans du Patrimoine mettent à l’honneur les actions pour réhabiliter les lieux de mémoire qui participent à la vie économique de la France mais aussi à la transmission des savoir-faire des métiers du patrimoine.