Commémoration de l’Armistice de la seconde guerre mondiale à Chein-Dessus

Il y a 74 ans que l’Allemagne signait sa capitulation et ce fut le moment pour tous les villages de France de fêter la fin de ce conflit qui a marqué l’histoire de son empreinte terrifiante. Ce 8 mai 2019 encore, le devoir de mémoire se reproduit comme pour résister à l’oubli, pour que ça ne se reproduise plus.
La commune de Chein-Dessus n’a pas dérogé à la règle et c’est avec quelques-uns de ces administrés que la cérémonie s’est déroulée sous un temps bien clément et un environnement où le printemps ajoute encore à la beauté de notre paysage. Après avoir écouté la lecture de la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Armées Madame Geneviève DARRIEUSSECQ, et avoir rendu hommage à ses disparus, l’assemblée s’est dirigée vers la salle des fêtes. Pour la convivialité du moment de partage, un apéritif fut offert à tous par la commune.
La municipalité a l’habitude, à l’occasion des commémorations, pour enrichir cette rencontre, d’inviter un artiste local à exposer à la salle des fêtes. L’invitée cette année était Jocelyne Mothe, artiste peintre qui a présenté une quinzaine de toiles. Sa démarche artistique est située entre figuratif et abstrait, mais  toujours une errance dans un paysage imaginé. Après avoir présenté succinctement son travail, la circonstance chargée d’histoire lui a inspiré une déclaration, laquelle fut chaleureusement applaudie:
“Les commémorations sont nécessaires au devoir de mémoire mais comment pourrait-on éviter que les guerres existent ? En tant que femme je suis persuadée que nous avons un rôle à jouer et qu’il est bien dommage que nous ne soyons pas plus nombreuses à participer à la vie publique, à s’exprimer y compris durant les repas où les hommes refont le monde (mal) et les femmes apportant les soupières. Je reste convaincue que si les femmes présidaient davantage aux destinées des pays, elles enverraient moins leurs enfants à la guerre”.