Derniers jours avant le grand déferlement qui va envahir les rues de Saint-Gaudens, le samedi 27 avril.

En effet ce sont déjà 376 véhicules d’inscrits et certains prennent encore contact, il n’y en avait que 200 pour la 1ère édition du D’Day. L’an dernier, cet évènement avait créé une critique plus que favorable, d’où l’engouement.

Cette grande effervescence sera très encadrée, Philippe Salinas, responsable de la police municipale insiste sur la sécurité, point d’orgue de la journée : « tout est balisé, une ville très encadrée mais pas fermée puisque seule la partie place Barbastro, boulevard Bepmale sera fermée à la circulation ». Christophe Caubé a quant à lui planifié l’organisation logistique, les jardiniers s’activent sous la direction de Sébastien Chompret  pour que la ville soit sur son 31.

Vous l’aurez peut-être remarqué, la ville s’est aussi parée de belles voitures en ferronnerie réalisées dans les ateliers municipaux avec Bernard Doussat et Madgid Kihal autour d’Arnaud Dulac. De grands préparatifs pour que tout soit réussi.

Le 27 au matin, de 9h à 10h30, chaque exposant sera accueilli, devant la poste par les bénévoles et 6 élèves du lycée Casteret, la plaque officielle et un bon café à prendre dans les différents café de la ville leurs seront remis. Une déambulation sécurisée se fera dans la ville pour découvrir les différentes zones. Cette année dans le jardin du tribunal, une association de véhicules militaires organisera pour les enfants un parcours du combattant, à l’issue duquel un diplôme leur sera remis. Les véhicules possèderont un flash code sur leur pare brise, un jeu d’énigme sera proposé aux jeunes avec des lots à gagner.  Une remise symbolique des trophées se fera en deux temps, tout d’abord sur le boulevard Bepmale à 14h20 puis sur place Jean Jaurès à 15h pour la seconde partie.