Magic XIII championnat de France élite 1, samedi 13 avril,

Carcassonne, stade Albert Domec.

 

Racing XIII Saint-Gaudens: 24 – Palau Rugby  League XIII: 42

MT : (8-22)

Arbitres: M. Fabien Nicaud, M. José Pereira.

Temps ensoleillé, vent important

Vainqueurs : 7e: Castany (2, 73), Bernard (14), Carrère (39, 54, 76), Flovie (46) t: Herrero (2, 14, 73) p: Herrero (8, 19, 34, 67)

Vaincus :  5e: N. Wall (28), 31 B. Wall (31), Stéfani (46), Dumas (57), Ar. Anger (62) ; t: Lucas (46, 57)

 

Racing Saint-Gaudens :  Dumas, Lucas, B. Wall, N. Wall, Ar. Anger, Arréou, Stéfani, Laetigaga, Al. Anger, Coyle, Vizcay, Moliner, Trescasa.

Sont entrés en jeu: Quemener, Capparos, Talazac, Sentenac.

Palau Rugby  League XIII: Castany, Flovie, Carrère, Gambaro, Sigismeau, Herrero, Sebea M Lazema, John Bouderza, Rosemplat, Scimone, Bernard, Lardot,

Sont entrés en jeu : Jord, Bouderza, Djalout, Doutres, Jarmouni, Meye.

 

Saint-Gaudens en mauvaise posture.

Si les carottes ne sont pas encore cuites, elles sont largement roussies. En s’inclinant lors du magique week-end face à son adversaire direct, Palau, Saint-Gaudens, désormais bon 8ème, voit dangereusement s’éloigner la sixième place qualificative tant convoitée. Sur le terrain, les hommes de Gilles Dumas n’ont pas manqué de courage mais ils ont été forcés de reconnaître que la vivacité des Catalans, auteurs de prouesses individuelles transperçantes, a permis à leurs adversaires de prendre l’ascendant. Et quand, à force de volonté, les Ours ont su se remettre à flot en cours de seconde période, ils n’ont pas pu prendre le dessus et l‘avantage face à des Broncos qui ont su se ressaisir, enfoncer le clou et faire boire le calice jusqu’à la lie à des Saint-Gaudinois décontenancés.

Gilles Dumas, entraîneur de Saint-Gaudens: “ Vraiment dommage. On revient à la portée du score et on ne saisit pas la bonne occasion de prendre l’avantage. On se fait prendre en contre, on encaisse des essais sur des exploits individuels de nos adversaires. Le n°3 (Carrère) nous a fait mal. On a surtout fait une mauvaise première mi-temps où on est mené 22 à 8. La différence s’est faite là. Il reste cinq matchs. Ça va être très compliqué maintenant.”

Olivier Elima, entraîneur de Palau: ”C’était un match très important, qu’il ne fallait pas perdre. On est content. On a essayé de bien jouer et on a bien joué. On a marqué de beaux essais. Dommage qu’en première mi-temps, on prenne trois cartons jaunes qui relancent saint-Gaudens. Mais on a su remettrre de l’intensité dans notre jeu offensif.

Brice Rohaut.