Pour la neuvième année consécutive, l’association « Cric Crac au bout du conte » et son irremplaçable Pierre Ricard ont organisé la nuit des contes dans les locaux de la bibliothèque de la municipalité de Rieux Volvestre. Comme à son accoutumé, cette soirée s’est déroulée dans une ambiance très chaleureuse et conviviale. Un public connaisseur, très nombreux, avait fait le déplacement pour ne rien manquer de ces instants magiques où l’émotion et le rire emportent tout sur son passage.

Douze conteur(e)s, des one men show, des musiciens se sont succédés tour à tour pour nous emporter dans un monde imaginaire où c’est toujours les petits, les sans grades qui gagnent à la fin, avec beaucoup de malice et d’espièglerie. Un BFM TV présenté par Coluche au pays Groland. Il serait fastidieux de tous les citer mais nous avons pu nous délecter de belles performances individuelles qui ont été nourries par de chaleureux applaudissements. Citons toutefois le duo composé du toujours surprenant Raphaël et de son ami palestinien, originaire de la bande de Gaza, cloué dit-on sur un fauteuil roulant. Sans les jambes, ils ont marché, ils ont volé avec la fable du corbeau et du renard sous titré en arabe. Désopilant ! Et que dire du duo de musiciens-conteurs Christine et Alain qui, avec un humour décapant emprunt parfois d’émotion, ne manque pas de vous attraper le cœur en vous faisant oublier tout ce qui n’est pas dans le Beau. On connait tout du parcours très compliqué du spermatozoïde en quête d’ovules! Quelle aventure !

Pourtant des gens sont à plaindre vraiment. Tous ceux qui n’ont pas pu venir et l’on salue au passage Madame le Maire; ou tous ceux qui ont manqué cette soirée préférant rester devant le vrai BFM TV. Pour cette dernière catégorie, l’espoir de vivre heureux en cultivant la bonne humeur et la joie de vivre s’amenuise de jour en jour. On ne peut plus rien pour eux!

En « faim de conte », la municipalité de Rieux-Volvestre a permis de poursuivre ces belles rencontres en offrant boissons et douceurs à tous les participants. La franchement, c’est une belle fin de conte : On rit, on s’émeut, on mange et on boit ! Vivement le dixième anniversaire !