Il y a les discours et il y a les actes.

Il y a d’un côté les grandes phrases et les postures de nos dirigeants nationaux avec les « Je vous ai compris » et d’autre part la réalité du terrain qui diffère du tout au tout. Certes on nous a compris mais en attendant la politique comptable dénuée de concertation locale et d’humanisme poursuit sa route sans encombre. On pensait que notre président et son gouvernement avarient fait leur méa-culpa en ce qui concerne les territoires et la ruralité après les avoir méprisés pendant 18 mois. Il semble que les préparatifs de la rentrée 2019-2020 soient très éloignés de ces bonnes intentions et particulièrement dans le Volvestre. Des projets de fermeture de classes sont prévus à Carbonne, Saint Julien/Salle sur Garonne, Montesquieu Volvestre et Rieux Volvestre.

C’est dans cette dernière cité que des parents d’élèves ont voulu manifester leur mécontentement le vendredi 15 février à la sortie des classes. Apprenant la nouvelle par les réseaux sociaux et d’initiative, les gilets jaunes de Carbonne sont venus soutenir cette cause. On ne peut empêcher quiconque de se joindre à une manifestation sur la voie publique au risque d’ailleurs d’en polluer le message initial.

Pourquoi une fermeture de classe à Rieux ?

Ce n’est qu’une pure question mathématique. En dessous de 180 élèves, on ferme, au dessus on ne ferme pas. Les prévisions de l’éducation nationale se trouvent juste en deçà de ce chiffre dont elle souhaite fermer. Mais voilà durant la manifestation, les nombreux conseiller(es) municipaux présents et la responsable des parents d’élèves ont tenu un tout autre discours ! Depuis le recensement fait par l’Etat de nouveaux élèves sont venus s’inscrire. On passerait à 185 élèves et donc la fermeture n’aurait pas lieu d’être. Il est évident que d’ici la rentrée scolaire, les chiffres réels vont sans nul doute continuaient à fluctuer vraisemblablement vers l’augmentation du nombre d’élèves.

Selon les élus, la politique volontariste de la commune, ses investissements, sa politique foncière, le développement de la qualité de vie attirent de plus en plus de nouveaux habitants. La courbe démographique de Rieux Volvestre ne cesse de croitre et même si sur une année il peut y avoir une très légère baisse, le problème doit être regardé sur le moyen et long terme nous précisait madame Lourde adjointe au maire chargée des problèmes scolaires. On ne doit pas condamner les territoires ruraux et muter les enseignements vers les seules villes où le dédoublement des cours préparatoires nécessitent beaucoup d’effectifs.

Une réunion interne à l’éducation nationale devrait se tenir lundi matin.