« Une part d’inquiétude sur les baisses des dotations et sur l’avenir de nos communes. On sent cette rupture territoriale avec ces mouvements sociaux. »

Laure Vigneaux évoque une démocratie malade, avec une planète en feu, puisque 2018 a été la plus chaude. D’où la nécessité de travailler pour changer de modèle pour une transition écologique  avec plus de social. Elle souhaite des vœux de confiance et de proximité aux miramontais, dans ce village agréable, embellie avec la rénovation de la place de la mairie.

Elle affirme la volonté de développer les sentiers de randonnées en y intégrant le patrimoine, projet de rénovation des chapelles. Malgré la baisse des dotations de l’Etat de 70 000€ depuis 2014, elle affirme s’attacher avec tout le conseil municipal à développer des équipements de qualité, même s’il faut prioriser pour continuer à désendetter la commune. L’intégration du bureau de poste au sein de la mairie est un succès puisque la fréquentation est en hausse. Miramont s’est doté de voltaïque et avec la centrale hydraulique utilise de l’énergie propre.

Elle affirme vouloir être au plus proche des administrés, afin qu’ils bénéficient d’équipements et de services de qualité. Pour cela elle propose de mettre en place un ramassage municipal des déchets verts car certaines personnes ont des difficultés pour les transporter. Les rénovations de chaussées seront aussi priorisées pour ne pas augmenter les impôts. Elle assure batailler pour obtenir des aides de toutes les institutions afin que ces travaux soient le moins onéreux possible pour la commune.

Les nombreux miramontais qui mettent en pratique le bien vivre ensemble se sont retrouvés autour d’un buffet campagnard et des conversations très animées.