Samedi 19 janvier, Marie-Paule Demiguel, sous-préfète de Saint-Gaudens et Céline Laurenties, conseillère départementale, assistaient aux vœux d’Eric Miquel  en présence d’une assistance nombreuse.

Après une pensée pour les habitants décédés au cours de l’année écoulée, il adresse ses remerciements à l’ensemble des agents de la collectivité, avec toutefois l’incertitude du lendemain notamment pour ceux du CCAS.

Les réalisations 2018 : un bilan positif  pour la maison de santé pluri-professionnelle qui accueille vingt-cinq professionnels de santé. A noter que cet établissement est le premier en France à accueillir le dispositif PASS, permanence d’Accès aux Soins de Santé, en partenariat avec le centre hospitalier de Saint-Gaudens. 2019 verra l’arrivée de la télémédecine et de la téléradiographie.

Pavillon bleu, label handi-plage pour la base de loisirs. Une mention particulière pour le club de rugby qui en 2018 remportait le dernier titre de champion Midi-Pyrénées. Il encourage les joueurs pour le titre de champion d’Occitanie !

Les projets 2019 avec le renouvellement du pavillon bleu, le label station verte et le positionnement avec  le label d’écotourisme de France. Les travaux de la passerelle reliant la commune à Gourdan sont engagés. 2019 verra l’aboutissement du projet hôtelier qui serait de type Joe and Joe : une partie style auberge de jeunesse avec des dortoirs et une autre réellement  hôtelière. Une bonne nouvelle pour ceux qui utilisent Internet : l’arrivée de la fibre.

Dans un autre registre, la mise à disposition en mairie d’un cahier de doléances.

Enfin, il revient sur le probable déménagement de l’agence du crédit agricole qui doit s’installer en novembre prochain à Gourdan-Polignan, ce qui est en contradiction avec la procédure de revitalisation du centre-bourg lancée avec le concours de la CC, du département, de la région et de l’Etat. « Il y a quelques semaines, on (le CA), nous a expliqué que nous avions des résultats corrects. Aujourd’hui, on est les derniers de la classe et les clients réclament une relocalisation. Un peu dur à avaler. Je le dis clairement ici, je compare cette décision à un sabotage territorial. Mais notre commune n’a jamais été aussi forte et aussi soudée que dans l’adversité. On se battra. Ensemble, tout est possible».

Et d’énoncer une règle à destination des associations : les subventions ne seront accordées qu’à celles qui ont ou auront un compte dans une banque sur la commune. A bon entendeur…

Un apéritif dînatoire a suivi et a clôturé la cérémonie.

A noter que le lundi 28 janvier à 20h30, Eric Miquel organise un grand débat public à l’auditorium de l’Hôtel de Lassus.