Bois et métal pour Catherine Vogel:

Du 3 au 21 décembre vous pouvez découvrir les sculptures, mobiles et tableaux, de Catherine Vogel à la galerie municipale de Carbonne. Elle associe le bois et le métal avec des lignes pures et un travail de la matière très précis. Nous avons rencontré l’artiste pour mieux la connaitre.

Qui êtes-vous Catherine ?

A la fin de mes études, je n’avais qu’une envie, celle d’être ébéniste. Mais j’ai été obligée pour de multiples raisons de revoir ma position, je me suis alors dirigée vers l’orthophonie, métier que j’ai exercé durant 25 années.

Pourquoi et comment avez-vous décidé de changer d’orientation ?

La santé de mon époux fut un des déclencheurs de ce changement. La rénovation de notre maison me permit de retrouver le gout du bois. Il fallu refaire des planchers, de menuiser des portes, faire des meubles. J’ai alors retrouvé toutes ces sensations qui étaient restées enfouies en moi. C’est ainsi qu’après avoir redonné la parole aux autres, il était temps pour moi de reprendre la mienne.

Quand avez-vous démarré réellement votre activité artistique ?

Tout a débuté en 2014. J’ai eu l’opportunité de réaliser un sapin de Noël, puis des puzzles et des jeux de société en bois. Mais je me suis vite rendu compte que c’était la création artistique qui me parlait plus que l’artisanat courant : sans rien enlever à cette noble profession.

Carbonne n’est pas votre première exposition ?

Non, j’ai exposé à Poucharamet lors d’Agita terre en juillet dernier, et fin novembre, à Muret, durant 15 jours, à la galerie « La ruée vers l’Art ».

Avez-vous d’autres cordes à vote arc ?

Je réalise des tableaux de broderie sur toile de lin. J’ai d’en l’idée d’associer ce type de travail avec mes sculptures lors d’une prochaine exposition.

Avez-vous d’autres centres d’intérêt ?

Oui je m’intéresse à l’écologie, j’aime partager et tout ce qui touche au lien social entre dans mes préoccupations.