Un conseil syndical du SIVOM s’est tenu dernièrement en présence de maires et délégués au siège du SIVOM, à Saint-Gaudens. L’ordre du jour bien rempli a permis de présenter et voter les budgets supplémentaires, faire le point d’activité des services et également de revenir sur les dossiers en cours (travaux au Pihourc, le site funéraire de Clarac et faire le point sur le projet du nouveau centre de tri). Jean-Louis Puysségur, le Président, Fabien Pouzol le Directeur Général des Services, la nouvelle Directrice des Ressources Humaines Julie Croiset et Benoît Fabre le Directeur des Services Techniques ont commenté les divers points abordés au cours de ce conseil.

Au niveau de l’organigramme du SIVOM dans l’organisation des services, il convient de noter le recrutement de Julie Croiset qui est donc la directrice des ressources humaines et le départ de Benoît Fabre qui  lui, rejoint la communauté des communes Cœur et Coteaux du Comminges.  Parmi les nombreux sujets abordés, Jean-Louis Puysségur n’a pas manqué de préciser qu’il fallait chercher une visibilité sur l’avenir de la voirie, la gestion du personnel, ce qu’il convenait d’améliorer ou d’abandonner…

Il faut discuter avec la Communauté  car dans l’état actuel des choses, on voit bien que les communes ne peuvent supporter à elles seules l’entretien des routes. Il faut instaurer un véritable débat pour définir les vraies priorités.  Les travaux d’agrandissement du Pihourc sont là pour pérenniser le site jusqu”en 2035 (autorisation préfectorale). Le photovoltaïque  est aussi un projet sur lequel “planchent” les responsables du SIVOM. Le service des pompes funèbres fonctionne bien avec de nouveaux bâtiments. Le respect et l’intimité des familles s’en trouvera nettement amélioré dans le droit fil de la professionnalisation du service.

Les différents conseils syndicaux au cours de l’année donnent aux élus une bonne visibilité sur le fonctionnement de cette collectivité. Que de chemin parcouru depuis la création de cette entreprise publique de proximité en 1968, mais c’est une nécessité de développer régulièrement les activités, les évolutions et les orientations du SIVOM.