Lors du conseil communautaire du 13 novembre, une motion de défense des intérêts des collectivités hors « métropole toulousaine » a été présentée aux conseillers-ères.

En voici le texte intégral : «Chacun a pu prendre connaissance récemment du vœu de M. MOUDENC, Président de Toulouse Métropole, souhaitant la fusion de la Métropole et du Département de la Haute-Garonne. Le Muretain Agglo, 1ere agglomération du Département (26 communes et 122 000 habitants) ne peut rester sans réaction après cette annonce. Depuis plusieurs années, même si quelques avancées ont pu être obtenues, après d’âpres négociations, notamment au niveau des transports en commun, il est évident de constater que la Métropole ne crée pas les conditions suffisantes à un développement harmonieux de sa zone d’influence : La non prise en compte de nos spécificités territoriales en particulier au niveau du SCOT, la non écoute de notre territoire, utile, servant la Métropole mais pas serviteur, en particulier en matière d’emploi et de déplacement (le ratio habitant/emploi s’est dégradé sur le Muretain au profit de la Métropole faisant passer nos administrés sur nos rocades engluées des vies altérées) nous amènent à une grande inquiétude sur cette éventuelle concentration. Le département 31 par les politiques qu’il déploie est un acteur de proximité mobilisé, un interlocuteur direct et majeur pour nos communes petites et grandes dans l’accompagnement de leur projet. Le Département de la Haute Garonne est porteur de solidarités entre et en direction de nos concitoyens, en direction de nos collectivités communes et communautés. En cela, la concentration excessive de l’emploi, des ressources économiques et territoriales, fruits des politiques de développement antérieur, aujourd’hui métropolitains, va à l’encontre d’un nécessaire et harmonieux développement territorial partagé. In fine, le Muretain Agglo émet un avis sans ambiguïté contre le projet porté par le Président de la Métropole.»

Après quelques interventions tant sur le fond que sur la rédaction de quelques détails, la motion a été adoptée avec 3 abstentions.