« De mémoire de Montréjeaulais, je n’ai jamais vu autant de monde pour une commémoration », me glisse Alain à l’oreille. Il est vrai que la place de la mairie était noire de monde.

Côté personnalités, le sénateur Pierre Médevielle, Céline Laurenties, conseillère départementale, Eric Miquel maire, ainsi que ses adjoints et conseillers municipaux. Le lieutenant Rolland, commandant la brigade de Saint-Gaudens, les pompiers de Montréjeau, sous le commandement du capitaine Séraphin Francisco, les écoles du Courraou et de Saint- Germaine et de nombreuses associations étaient également présents.

Un jeune garçon, Mathis Galera, a symboliquement déposé une rose dans la main de l’enfant sculpté sur le monument aux morts. Les enfants des écoles ont chanté, ont lu des poèmes ou encore une très émouvante lettre d’un poilu à sa fiancée. Avant la Marseillaise et le chant des partisans, le lieutenant Rolland  décorait Albert Carthery de la croix du combattant et de la médaille commémorative de l’Algérie.  Il lui remettait également le Titre de Reconnaissance de la Nation (TRN).