Pour sa deuxième participation à l’opération “Capitale française de la biodiversité 2018”, organisée par l’Agence Régionale de la Biodiversité, la commune de Cazères se voit récompensée par une seconde libellule grâce à son engagement en faveur de la biodiversité.

Cette année le thème était : « Conception et gestion écologique des espaces de nature ».

3 fiches actions ont été présentées :

  • Le square Lafayette :

Objectifs :

– Intégrer le square dans l’organisation spatiale de la ville

–  Composer avec des végétaux différents selon l’exposition et la température

–  Jouer avec les teintes du soleil couchant

– Intégrer des fonctionnalités différentes

– Créer un espace scène extérieur (manifestations…)

Mesures mises en œuvre :

–  Abattage des 10 marronniers malades, pour des raisons de sécurité sur les recommandations de l’ONF

– 14 arbres ont été replantés

– Equipement : mobilier urbain, connexion WIFI, brumisateur, système d’éclairage intelligent, sonorisation

– Agrandissement de l’espace vert

– Borne recharge voiture électrique

– Arrosage automatique

– Fontaine en circuit fermé

Impact pour la biodiversité

Les matériels implantés sont peu énergivores, la même stratégie a été appliquée aux plantations qui sont peu consommatrices d’eau.

Le désherbage du square est uniquement manuel ou thermique

Zéro pesticide

La superficie d’espaces verts a été augmentée

Réduction de la superficie imperméabilisée

 

  • La roselière :

Objectifs :

Amélioration des accès du fleuve

Réduction des vases, pollutions et plantes invasives

Restaurer les milieux aquatiques de la biodiversité

Accroître l’attrait paysager et développer un support pédagogique

Mesures mises en œuvre :

Désenvasement, création de la roselière de 3 000 m2, dépollution et régulation des plantes exotiques envahissantes sur une partie du plan d’eau de Cazères Sur Garonne.

La constitution de la roselière a été rendue possible grâce à l’utilisation des produits de curage comme substrat nécessaire à l’implantation des roseaux, d’iris, de joncs de menthe aquatique et autres hélophytes.

Impact pour la biodiversité :

La roselière présente un grand intérêt écologique à l’échelle de l’Europe abritant des espèces ou des milieux naturels rares ou menacés : accroissement de la diversité végétale, support de biodiversité animale (oiseaux, libellules, autres insectes…), effet “nurserie” pour les alevins de poissons qui bénéficient d’eaux plus chaudes, riches en nutriments et à l’abri des prédateurs. En outre, la roselière mise en place permettra également de réduire la pollution des sédiments (rôle de filtre) et de limiter la couverture des herbiers de plantes exotiques envahissantes (compétition interspécifique). Enfin, elle augmentera la qualité paysagère du site.

Le site restauré et renaturé constituera un site support pertinent pour sensibiliser à l’environnement de la Garonne et ses milieux naturels riches mais fragiles.

 

  • Le jardin Garonne et parcours Garonne :

Objectifs :

Amélioration des points de vue sur le fleuve

Faire découvrir le patrimoine Garonne

Accroître l’attrait paysager et développer un support pédagogique

Mesures mises en œuvre :

Aménagements :

– Panneaux signalétiques inclus dans un projet Parcours Garonne (Jardin Garonne et Ramier)

– Observatoires en bois afin de l’intégrer au mieux dans son environnement (Jardin Garonne et ancienne sériciculture)

– Bandes plantées, plantes aromatiques, comestibles pharmaceutiques, typiques de Garonne (Jardin Garonne)

– Espace Land’Art (Jardin Garonne) : bordures bois imputrescible délimitant l’espace ludique : matériaux prélevés dans la nature (galets, bois…)

– Murets en galets de Garonne (Jardin Garonne)

– Gestion sélectives des plantes invasives (Ramier)

– Plantation d’une roselière (Ramier)

Impact sur la biodiversité :

Une communication particulière est réalisée afin de sensibiliser le public au risque de favoriser, en bord de Garonne, la dissémination de plantes invasives, notamment le Buddleia déjà présente sur le site.

La présence de plantes typiques de bord de Garonne, leurs originalités, leurs attraits puisqu’il s’agit de plantes comestibles, aromatiques, pharmaceutiques, plantes rugueuses, douces, piquantes…). Ces plantes sont disposées selon un gradient reconstituant les zonages écologiques naturels.

Certains arbres de la ripisylve peuvent être observés dans leur milieu naturel.

Ce site est inscrit en zone de protection spéciale Natura 2000.