A l’occasion de la rentrée scolaire, le président du Conseil départemental a tenu à rendre visite à l’équipe enseignante et au personnel pour faire un point sur la réhabilitation de leur collège Louisa Paulin.

Accueilli par la principale Véronique Ferré et son nouvel adjoint Jean-Philippe Monteil et en présence de Catherine FAURE, Adjointe Gestionnaire, Georges Méric a tout d’abord présenté les grands axes qui motivent le Conseil départemental, à savoir le respect du service public, l’engagement à un service d’éducation Républicain et Laïque, le maintien d’un service de transports scolaires car l’élève ne doit pas payer pour pouvoir étudier. Il a aussi mis l’accent sur le « Parcours Laïcité » tellement utile pour faire avancer le « Vivre Ensemble » dans ce monde où exclusion et rejet de l’Autre deviennent hélas courants. De plus, il a tenu à remercier tous les personnels pour la patience lors des travaux longs et pénibles. Il a ensuite demandé aux 14 employé-e-s du Conseil départemental d’exprimer leurs ressentis et leurs interrogations de manière informelle et conviviale.

Le responsable infrastructures, Mr Delrue, a précisé que le chantier de réhabilitation, d’un montant global de 17 M€, sera fini pour la rentrée 2019.

Cette rencontre s’est déroulée en présence de Marie-Claude Leclerc, Vice-présidente Éducation et Enseignement, d’Elisabeth Séré et Antoine Bonilla, Conseillers départementaux du canton de Muret, de Mr Fulgence, Directeur académique adjoint DSDEN 31 et de Mr Montoya, inspecteur chargé de l’Adaptation scolaire et la scolarisation des élèves handicapés.

Georges Méric a tenu à clôturer la rencontre par une phrase d’Erasme : “On ne nait pas Homme, on le devient” !