Après des discussions agitées il est acté que la communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges prendra la compétence petite enfance, enfance et jeunesse ainsi que l’organisation du temps péri et extra scolaire.

Certains élus ont tout de même objecté que s’ils n’étaient pas contre le fait d’offrir aux enfants un encadrement de qualité, ils regrettaient que ceci n’ait pas été budgété. En effet, ils se voient dans l’obligation de voter sans connaître les conséquences budgétaires de cette décision qui sera irrévocable. Pour Emilie Subra, vice-présidente en charge de ce dossier : « il est impératif d’offrir un accueil de qualité à nos enfants, d’offrir les même services sur l’ensemble du territoire. C’est un gage d’attractivité aussi pour les parents qui voudraient venir s’installer dans le Comminges. Mutualisées, les actions ne devraient pas coûter plus cher à la collectivité, de plus la CAF va nous aider. »

L’autre point qui a suscité quelques débats est la dérogation PLUi et la délimitation de chaque PLUi infra communautaire, d’ailleurs deux des vices présidents voteront contre. Une autre compétence a été généralisée, il s’agit de la communication électronique. Le reste du conseil a traité des affaires courantes, se donnant rendez-vous en septembre.