C’est en 1975 que la ville s’était équipée d’une piscine, autant dire que l’équipement était un peu vétuste. Depuis de nombreuses années c’était à l’ordre du jour, mais cela coûte cher. Pendant un certain temps il a été envisagé de créer une piscine intercommunale. Et de tergiversation en tergiversation les installations se dégradaient. L’été dernier les fuites d’eau étaient faramineuses, plus de 60 000 litres d’eau en deux mois.

Il fut donc décidé en conseil municipal, il y a tout juste un an de moderniser l’équipement et d’en faire un complexe aqualudique. Un temps record donc de réalisation mais pouvait-on laisser la ville sans piscine ? Cette opération a couté 3,4 millions d’euros, subventionné à 50% soit 500 000€ par l’Etat ; 900 000 par la Région et les fonds européens ; 300 000€ par le Conseil Départemental et 100 000€ par l’intercommunalité. Le reste à charge de la mairie financé par un emprunt. Jean-Yves Duclos affirme que le coût de ce remboursement équivaut au prix des fuites d’eau de l’an dernier, et en terme d’équipement cela n’a plus rien à voir.

Aujourd’hui le public cherche surtout le côté ludique, à se divertir. Cette inauguration a eu lieu en présence de Jean-Yves Duclos, maire de Saint-Gaudens, et de nombreux conseillers municipaux, de Loïc Leroux de Bretagne, président de l’intercommunalité, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, de George Méric, président du Conseil Départemental, ainsi que de Marie-Paule Demiguel, sous-préfète.

A l’unanimité chacun évoquera le côté social de ce projet, tout le monde ne part pas en vacances, et puis elle accueille les scolaires, il y a l’apprentissage de la natation. Ce sera aussi un bel attrait pour les habitants du grand Comminges et donc une attractivité supplémentaire pour la ville. N’oublions pas que Saint-Gaudens est classée ville active et sportive. Elle le met en application avec ce centre qui se rajoute au complexe sportif de Sède avec ses aménagements et son parcours de santé.