Carbonne à l’heure occitane pour la 5ème « Occitanada ».

Cette journée occitane, se déroulait dans le cadre du Festival régional « Total Festum ».

Tout à débuté, au Bois de Castres, par une balade botanique sur les bords de Garonne, commentée par Alan Vidal. Il a recensé, avec les participants, les noms des plantes et des arbres, en racontant leurs propriétés et vertus culinaires ou médicinales. Ceci en occitan bien sûr !

Une exposition, « Temps de janadas », sur les feux de Saint-Jean dans la littérature occitane. Prêtée par le Centre Culturel Occitan de l’Albigeois, elle a été présentée sous la halle et au bois de Castres, en témoignage de l’importance de la tradition des feux de Saint-Jean en Occitanie.

Dans la journée, des stages d’accordéon diatonique, de hautbois et clari, ainsi que de chants polyphoniques, ont permis aux amateurs de mieux se familiariser avec nos musiques populaires.

Dans la matinée, les rues de la ville ont été animées par la musique de la fanfare Lo Guit ainsi que par les danses traditionnelles du Poutou de Toulouse auxquelles le public carbonnais a largement participé. Les géants Pierre II d’Aragon et son épouse Marie de Montpellier, prêtés par la Calandreta de Muret, se sont joints au « passa carrièra ».

L’après-midi, étaient installés sous la petite halle les jeux traditionnels en bois de la compagnie Aristol’Auch. Pendant que Jean-François Capou, avec son énergie coutumière, faisait danser les enfants sous la grande halle centrale. Après les enfants, le bal animé par Lo Guit, a continué pour tous les danseurs.

En fin d’après-midi, à la chapelle Saint-Jacques, les amateurs de culture ont assisté à un concert poétique de grande qualité, « Altru mare, autra mar » avec Gérard Zuchetto. Cette nouvelle création célèbre la mer Méditerranée sur des poèmes anciens ou modernes. Ils sont mis en musique, dits ou chantés, en corse, castillan, français et également en occitan. Ce concert fait partie du 13ème Festival « Les Troubadours chantent l’art roman en Occitanie ». Puis, tout le monde s’est rassemblé autour d’un apéritif musical, chanté et dansé.

Après un excellent repas préparé par l’association carbonnaise « Cent Sets de Table », les enfants munis de lampions ont défilé vers le feu de Saint-Jean. Ce dernier allumé par le maire adjoint à la culture, Ali Benarfa. Sous les yeux des nombreux carbonnais venus en famille, les farandoles s’en sont donné à cœur joie autour du feu. Puis pour continuer vers la salle des fêtes, où les « Bouilleurs de Sons » ont animé un grand bal gratuit jusqu’à tard dans la nuit.