Carole Delga : « La Région Occitanie prête à travailler à une solution politique ».

« Le drame humanitaire se poursuit en Méditerranée et nous ne pouvons, individuellement et collectivement, continuer à détourner les yeux face à une situation qui, hier comme aujourd’hui, déshonore l’Europe toute entière.

Devant un tel drame, l’heure n’est pas au silence, et encore moins à la démagogie : il est à l’action car il s’agit, avant tout, de la vie d’hommes, de femmes et d’enfants.

L’Histoire démontre qu’aucun mur ne résiste à la volonté humaine. Il est urgent de travailler à une solution politique, conforme à nos valeurs humanistes et universelles.

J’ai pris contact ce jour avec la collectivité corse car, comme le Président Gilles Siméoni, j’estime qu’il est de notre responsabilité, en tant que dirigeant politique d’une région méditerranéenne, de briser ce silence. Car la Méditerranée ne peut être un cimetière et doit redevenir une terre d’échanges et de progrès, à la hauteur de l’histoire de ses civilisations.

Nous le faisons déjà en soutenant l’ONG SOS Méditerranée dont je veux une nouvelle fois saluer l’action exemplaire et courageuse. Je suis prête également à travailler, à partir de nos compétences, à l’élaboration d’une solution collective, juste et durable.

Par sa situation géographique, son identité, sa tradition d’accueil, de partage, et d’hospitalité, j’ai la conviction que la Région Occitanie doit être à la hauteur de ce véritable enjeu d’humanité. »